• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

La présidente et PDG d’Inditex, Pablo Isla, et le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, fêtant le 10e anniversaire de l’Accord-cadre mondial à Madrid, le 4 octobre 2017.

IndustriALL et Inditex célèbrent le 10e anniversaire de l’Accord-cadre mondial

04.10.2017

Lors d’une manifestation conjointe ayant eu lieu ce jour, Inditex et IndustriALL Global Union, qui représente 50 millions de travailleurs répartis dans 140 pays, ont célébré le dixième anniversaire de l’Accord-cadre mondial qu’ils ont signé pour protéger et promouvoir les conditions de travail dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement d’Inditex. 

Durant cet événement, ayant eu lieu au siège social du Conseil économique et social, à Madrid, la présidente et PDG d’Inditex, Pablo Isla, et le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, ont saisi l’occasion pour examiner les principaux progrès réalisés dans le cadre de cette initiative conjointe.

Valter Sanches a déclaré : « l’Accord-cadre mondial favorise la stabilité en ces temps d’incertitude. En protégeant quelque 1,5 million de travailleurs de l’industrie du textile au sein de la chaîne d’approvisionnement d’Inditex, l’accord renforce la position de nos syndicats pour défendre les droits fondamentaux des travailleurs à se syndiquer et à négocier collectivement de meilleurs salaires et conditions de travail ».

Lors de sa présentation, la présidente et PDG d’Inditex a souligné que le travail réalisé au cours de ces dix dernières années présage que « l’Accord-cadre mondial aura un avenir comme l’un des meilleurs instruments permettant de continuer à assurer le respect et à encourager des conditions de travail décentes dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie du textile à travers le monde ». Elle a également indiqué que l’universalisation de la liberté syndicale et du droit à la négociation collective constitue le fondement de cette politique.

A cet égard, les deux ont reconnu que les progrès réalisés grâce à l’Accord-cadre mondial ont abouti à des objectifs plus ambitieux visant à immédiatement promouvoir le travail décent, tel qu’établi dans les Objectifs du développement durable (ODD) des Nations Unies souscrits par Inditex.

Pablo Isla a en outre exprimé sa gratitude pour le travail accompli par les trois Secrétaires généraux ayant dirigé IndustriALL depuis la signature de l’accord, ainsi que vanté les mérites des représentants des principaux syndicats d’Espagne, CCOO et UGT, ayant contribué à l’élaboration de l’accord durant cette période. « Sans leur engagement envers les travailleurs qu’ils représentent, leur connaissance de l’industrie du textile, et leur esprit critique et volontariste, l’Accord-cadre mondial n’aurait pas produit les résultats que nous applaudissons ici, aujourd’hui », a indiqué Isla. 

Valter Sanches a félicité Inditex pour avoir pris la tête des efforts visant à renforcer les droits des travailleurs et des syndicats: « Inditex a conscience de son rôle en tant que l’un des plus grands détaillants mondiaux et a été la première marque de vêtements à comprendre l’utilité de favoriser de bonnes relations du travail, non seulement dans ses propres usines mais dans l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement. L’Accord-cadre mondial rend les fournisseurs des usines comptables de leurs actes, permettant la résolution réussie des conflits du travail et une plus grande participation des syndicats dans les pays producteurs ». 

TRACABILITE ET TRANSPARENCE

La collaboration entre Inditex et IndustriALL remonte à 2002. Cependant, il a fallu attendre la signature de l’Accord-cadre mondial, en 2007, pour que les deux parties commencent à prendre des mesures visant à renforcer la position des travailleurs et à protéger leurs droits dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement du Groupe, telles que symbolisées par la communication de la liste complète des fournisseurs d’Inditex depuis cette date.

Les plus de 1 800 fournisseurs et 7 000 usines composant la chaîne d’approvisionnement du Groupe appliquent non seulement son ‘Code de conduite pour les fabricants et les fournisseurs’ à l’ensemble de leur production, mais participent également et en dépit du fait qu’ils ne fournissent pas exclusivement Inditex, aux initiatives conjointes relevant de l’accord-cadre mondial. Près de 1,5 million de travailleurs ont vu depuis lors leurs conditions de travail protégées et renforcées. 

L’Accord-cadre a passé un nouveau cap en 2012 avec la nomination d’un coordinateur général et la signature du Protocol articulant l’accès des syndicats locaux à la chaîne d’approvisionnement, accroissant les efforts de transparence de la chaîne d’approvisionnement et autorisant les travailleurs locaux à mener leurs propres négociations collectives. Cette série d’initiatives a été renforcée en 2014 lors du renouvellement de l’Accord-cadre mondial.

En intégrant les experts syndicaux locaux dans 12 groupes de fournisseurs, au sein desquels Inditex a organisé la majorité de ses fournisseurs à travers le monde, l’extension de l’Accord-cadre mondial, en 2016, a marqué une nouvelle étape importante en ce qui concerne l’effort collectif entrepris et la recherche de transparence dans la chaîne d’approvisionnement. Le protocole a établi des forums aux fins de favoriser une collaboration et un échange efficaces dans le cadre du travail fourni pour protéger les droits des travailleurs et assurer une dynamique constante dans les groupes.

Au cours des 10 dernières années, l’Accord-cadre a facilité et renforcé une approche commune de la réalité que connaît chaque pays en promouvant le droit à faire appel aux syndicats sur le lieu de travail. Les programmes pilotes, conduits dans plus de 80 usines implantées dans 12 pays, ont porté sur une multitude d’aspects, y compris le droit à se syndiquer, des conditions de travail décentes et un environnement de travail sain, ainsi que le renforcement de la position des femmes. Les conclusions de ces programmes pilotes sont applicables à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.