• Cet article est proposé en:
  • en
  • fr

IndustriALL Global Union signe l’Avenant réaffirmant la dimension mondiale du Comité de Groupe Renault

29.04.2015

Alors que le Groupe Renault poursuit sa stratégie de mondialisation, l’Avenant renforce la participation des représentants des salariés d’entités ayant leur siège hors de l’Europe et établit un statut unique pour tous

L’Avenant a été signé par les représentants syndicaux des principaux sites de Renault en Europe, IndustriALL Global Union et le Groupe Renault.  Il s’inscrit dans une démarche engagée il y a plusieurs années pour construire le dialogue social au niveau mondial et renforcer le rôle de représentation des travailleurs au sein du Groupe.

L’accord décrit les différentes formations selon lesquelles le Comité de Groupe peut être réuni.  Le Comité de Groupe Monde se réunit une fois par année pour discuter avec la direction générale de la situation et des orientations stratégiques du Groupe ainsi que des perspectives de développement.   Il est composé de 40 membres titulaires, dont 9 provenant de pays en dehors de l’Espace économique européen.   Cette année, pour la première fois, l’Inde aura un siège au Comité et le Maroc, où Renault possède deux usines avec plus de 6,000 salariés, aura deux représentants.

Jyrki Raina, le Secrétaire général d’IndustriALL Global Union, a déclaré :

« La création de comités mondiaux d’entreprise est un des objectifs clés d’IndustriALL et de notre Plan d’Action.   De tels comités existent déjà dans un certain nombre d’entreprises automobiles.  Nous  saluons l’engagement de Renault de franchir une nouvelle étape vers le renforcement  du dialogue social international ».

Conformément à la Convention N°135 de l’OIT, l’Avenant stipule que les membres du Comité bénéficient du statut de protection accordé aux représentants des travailleurs dans l’entreprise.

Le Comité de Groupe Monde est également l’instance de suivi de l’accord-cadre mondial qu’IndustriALL Global Union a signé avec la direction générale de Renault en 2013 et qui ouvre la voie à d’autres accords-cadres mondiaux.