• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Affiliés d’IndustriALL lors d’une conférence de presse à Islamabad pour annoncer la campagne

Rencontre avec le Ministre du Travail, le Dr Popalzai

Rencontre avec le Ministre du Travail, le Dr Popalzai

Les affiliés d’IndustriALL se sont réunis à Islamabad le 13 mars et ont résolu de faire campagne pour la sécurité dans les mines

Rencontre avec le Ministre du Travail, le Dr Popalzai

IndustriALL lance une campagne pour la santé et la sécurité dans les mines au Pakistan

15.03.2018

Dix affiliés d’IndustriALL Global Union exhortent le gouvernement du Pakistan à ratifier la Convention 176 (C176) de l’OIT sur la santé et la sécurité dans les mines. Ceci fait suite à la décision du Comité exécutif d’IndustriALL en novembre 2017 en faveur d’une campagne pour mettre fin aux décès au sein des mines pakistanaises.

Cette campagne vise à assurer une solution durable à la dépendance du Pakistan au charbon au prix de la santé, de la sécurité et de la vie des mineurs. IndustriALL appelle le gouvernement à ratifier la convention de l’OIT et à s’engager à en appliquer le cadre réglementaire et législatif conformément aux normes internationales.

Le lancement de la campagne lors d’une conférence de presse à Islamabad le 13 mars est intervenu un jour à peine après un nouveau décès dans un charbonnage du Baluchistan, qui est venu souligner la crise au niveau de la sécurité dans les mines du pays. Le mineur Afzal Khan  a trouvé la mort lors d’un éboulement au charbonnage de Sharigh.

Selon des sources dignes de confiance, depuis janvier 2010, au moins 275 mineurs ont été tués sans qu’on connaisse le nombre de blessés, pour lesquels les données sont limitées.

S’exprimant lors de la conférence de presse, le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL, Kemal Özkan, a déclaré :

Nous sommes extrêmement préoccupés par la suite ininterrompue d’accidents mortels dans les mines pakistanaises.

Le Pakistan n’est pas un acteur majeur en termes de volume et d’exportation de produits miniers, mais détient des records mondiaux de décès et d’invalidité. Nous ne pouvons l’accepter. Nous devons nous battre pour le changement et une protection des mineurs du pays.

Le gouvernement du Pakistan devrait immédiatement ratifier et mettre en œuvre les conventions et pratiques internationales concernant les mines. D’authentiques initiatives tripartites devraient être prises avec la participation du gouvernement, des employeurs et des mineurs pour fournir des informations, des formations et des consultations en matière de santé et sécurité et impliquer les travailleurs dans la prise en charge des risques miniers.

Richement doté en ressources naturelles, le Pakistan, comme de nombreux pays dans le cas au sein de l’hémisphère sud, se débat pour trouver des moyens à consacrer à un développement équitable.

L’absence de réglementation de l’industrie minière au Pakistan, avec une structure d’actionnariat fragmentée, la détention illégale d’exploitations minières, l’absence d’application des législations nationales et de réglementation sur la santé et la sécurité, un inspectorat des mines surchargé et une très faible densité syndicale sont de possibles raisons de la détérioration de la situation au plan de la santé et de la sécurité.

IndustriALL a rencontré le ministre du travail du Pakistan et Secrétaire fédéral du département des Pakistanais d’outre-mer et du développement des ressources humaines, pour exhorter le gouvernement pakistanais à ratifier et mettre en œuvre la Convention.

Le Dr Popalzai a reconnu le problème en matière de santé et sécurité et a pris l’engagement au nom de son ministère de soutenir la ratification. La législation concernant la sécurité et le droit du travail sont du ressort des provinces et les dispositions de la C176 devront être incorporées dans la législation provinciale. Selon le Dr Popalzai, le problème du Pakistan n’est pas un manque de législations adéquates, mais une faiblesse au niveau des inspections, de la mise en œuvre et de l’éducation.

IndustriALL a également rencontré la directrice de l’OIT pour le pays, Ingrid Christensen, pour demander un soutien concernant la conscientisation et la formation au sein des régions minières.

IndustriALL a rencontré des responsables de l’entreprise étatique Pakistan Minerals Development Corporation (PMDC), qui contrôle environ 20% des mines de sel et de charbon du Pakistan. Cette proportion s’est réduite de manière spectaculaire depuis le début de la privatisation en 1997. Les syndicats locaux s’opposent aux privatisations et considèrent la PMDC comme un étalon en matière de sécurité. Cependant, la PMDC est confrontée à la concurrence d’un secteur minier privé fragmenté qui ne respecte pas la loi et à un recours croissant à des sous-traitants plutôt que des salariés permanents.

La campagne est soutenue par tous les syndicats affiliés des différents secteurs, qui voient la contribution à une culture de la sécurité qu’aura la ratification de la C176. Des évaluations des dispositions existantes en matière de santé et sécurité et leur mise en œuvre se poursuivent, et les affiliés vont élaborer une stratégie pour optimiser le soutien et minimiser l’opposition à la ratification de la C176 en faisant pression sur le gouvernement et les organes législatifs. Des actions de conscientisation, de renforcement des capacités, de communication et de mobilisation des travailleurs et travailleuses auront lieu.