• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

IndustriALL progresse au niveau du travail sur l’égalité des genres en Amérique latine et dans les Caraïbes

27.10.2017

“Nous voulons un réel changement” est une phrase entendue à de nombreuses reprises au cours de la réunion du groupe de travail sur l’égalité des genres tenue à Bogotá, en Colombie, les 16 et 17 octobre derniers.

Les membres du Comité régional des Femmes, des déléguées de Colombie et des observatrices ont rédigé un projet de plan de travail à présenter aux structures d’IndustriALL Global Union.

Parmi les points clés du plan, on relève : l’importance d’étudier où l’on retrouve les femmes au sein de l’industrie et du mouvement syndical, déterminer les aspirations des femmes, identifier les obstacles qui empêchent les femmes de bénéficier de chances égales et l’occupation de postes à responsabilité au niveau du mouvement syndical national et régional.

La feuille de route aspire également à donner un visage féminin au mouvement syndical, aborder les problématiques qui préoccupent les femmes, prendre des mesures pour faciliter la nomination de femmes à 40% des postes au sein du Comité exécutif d’IndustriALL Global Union lors du prochain Congrès en 2020 et promouvoir la solidarité et les échanges d’idées entre les femmes de la région.

Les femmes membres des syndicats affiliés aux syndicats des mines et de l’énergie en Colombie ont partagé les résultats préliminaires d’études sur la question des genres et sur les jeunes. La méthodologie utilisée pour l’étude est enquête/action/participation, dont le but est de découvrir pourquoi si peu de femmes et de jeunes travailleurs rejoignent les syndicats et de chercher des solutions à ce problème.

L’étape suivante pour ces trois syndicats sera de débattre des conclusions de ces recherches avec leurs comités exécutifs et de mettre en œuvre un plan d’action pour dépasser les obstacles qui existent et assurer que les résultats de l’enquête seront utilisés pour formuler une politique sur les questions de genre et les jeunes.

L’étude a été conduite dans le cadre d’un projet de renforcement syndical d’IndustriALL avec le soutien des syndicats suédois IF Metall et Unionen. Trois des chercheuses parlent ici de ce processus.

“C’était une réunion très positive qui a soulevé beaucoup d’attentes. Maintenant, nous devons tous et toutes nous conformer aux objectifs établis,” a déclaré Mónica Veloso, coprésidente du Comité des Femmes d’IndustriALL.

À la suite de la réunion, un groupe Facebook a été créé pour partager les informations sur le plan d’action concernant les questions de genres dans la région.