Jump to main content
IndustriALL logotype

La police disperse les travailleurs licenciés chez Texim, fournisseur de Hugo Boss

27 September, 2012Hugo Boss fait semblant d’ignorer la violence exercée contre les travailleurs licenciés de la firme Texim qui confectionne ses vêtements en Turquie. Les 38 salariés de Texim licenciés depuis le 7 août pour syndicalisation, qui organisaient un rassemblement pacifique, ont été attaqués le 24 septembre par des membres de la police anti-émeute.

Le 24 septembre dans la matinée, 12 cars de la police anti-émeute attendaient les travailleurs qui venaient poursuivre leur action revendicative. Les policiers fortement armés ont alors forcé les travailleurs à quitter la proximité de l’usine pour les tenir encerclés un pâté de maisons plus loin. Les travailleurs ont alors été rejoints et soutenus par deux parlementaires et par d’autres travailleurs, mais la police a tenté avec agressivité d’empêcher un groupe de s’approcher de l’usine. Un travailleur a été hospitalisé et plusieurs autres ont été matraqués. Voir la vidéo ici et ici.

Les 35 travailleurs licenciés sont membres de TEKSIF, le syndicat des travailleurs de l’industrie du textile, du tricot et de la confection, affilié à IndustriALL Global Union. TEKSIF s’est battu contre les obstacles bien connus aux droits syndicaux en Turquie, et contre l’intransigeance de l’employeur pour la syndicalisation des travailleurs de Texim.

La syndicalisation dans l’usine a été menée par le personnel du département du tricot qui a alors été visé par la direction qui a changé les conditions de travail par punition, en exigeant unilatéralement une augmentation de 50 pour cent de la production du département. Quand le personnel a refusé cette demande impossible, il a été menacé puis licencié dans la matinée du 7 août.

Depuis ce licenciement massif, les 38 syndicalistes ont organisé chaque matin, pendant plus de 50 jours, un rassemblement pacifique devant l’usine en dressant une tente et en protestant contre le traitement qui leur a été infligé, tout en bénéficiant du soutien de camarades syndicalistes à l’intérieur de l’usine. Les effectifs de TEKSIF continuent d’augmenter régulièrement dans l’usine, ce qui a obligé la direction à accroître la pression et à licencier deux autres syndicalistes.

IndustriALL a abordé cette affaire dans plusieurs canaux et continuera de le faire. Son  secrétaire général Raina a condamné les licenciements par écrit auprès du propriétaire de Texim, Haldum Boz.

Texim emploie environ 700 travailleurs et travailleuses dans la confection dans le quartier Merter d’Istanbul, et travaille surtout pour le marché allemand de Hugo Boss, mais également pour d’autres grandes marques comme Pierre Cardin.