• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr

Membres du syndicat des travailleurs/euses du secteur de l’électricité, SME, aidant les équipes de secouristes après l’effondrement d’un atelier de confection à Mexico

Syndicats membres d’Industriall dans les secteurs textile, de l’habillement, du cuir et des chaussures de la région exprimant leur solidarité avec le peuple mexicain

La solidarité inconditionnelle du peuple mexicain guide les opérations de secours après le tremblement de terre

27.09.2017

Les affiliés à IndustriALL au Mexique aident, avec d’autres partenaires, à dégager les décombres, à libérer les survivants, à rétablir les services de base, à fournir un logement et de la nourriture, à apporter un soutien moral, et à effectuer tous autres travaux nécessaires pour faciliter la recherche des victimes, les jours suivant le séisme de magnitude 7,1 ayant frappé Mexico. 

Dans le centre de la capitale mexicaine, le tremblement de terre a provoqué l’effondrement d’un bâtiment qui abritait un atelier de confection et un point de vente au détail de Línea Moda Joven S.A. de C.V. L’équipe de secours est composée presqu’entièrement de bénévoles et de voisins.

Humberto Montes de Oca Luna, membre du syndicat des travailleurs/euses du secteur de l’électricité (SME), a déclaré:

Le jour du tremblement de terre, nous avons intégré, avec le SME, plusieurs équipes afin d’apporter notre aide. Nous avons installé des lampes dans les zones de secours pour faciliter les recherches, alors que d’autres collègues dégageaient les décombres. Nous sommes parvenus à secourir entre trois et cinq personnes encore vivantes… mais nous avons également découvert les corps de sept victimes.

Les médias ont signalé que la maison de mode Sarah Bustani avait obligé ses employés à travailler malgré la fermeture du bâtiment par les services de protection civile l’ayant considéré comme dangereux. Les pompiers se sont rendus dans les locaux de la compagnie pour tenter d’empêcher les employés d’entrer dans le bâtiment en raison des risques, mais sans succès.

Les étudiants ont mis au point une application Travailleurs à risque pour identifier les bâtiments dangereux et aider les travailleurs contraints de retourner au travail à porter plainte.

Valter Sanches, Secrétaire général d’IndustriALL, a déclaré:

IndustriALL, par le biais de ses affiliés et alliés, est solidaire avec le peuple mexicain. La catastrophe a dévoilé de graves violations qui sont la conséquence directe des inspections inefficaces à l’origine du non-respect de la loi sur l’état des bâtiments et des usines. Nous demandons à tous nos affiliés de rester solidaires dans cette phase de rétablissement des victimes confrontés à des pertes matérielles et personnelles.