• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

L’ACM de Inditex entre dans une nouvelle phase avec un projet pilote en Turquie

09.05.2013

L’accord-cadre mondial (ACM) de IndustriALL Global Union avec la plus grande entreprise mondiale espagnole de vente au détail de vêtements, Inditex, est entré dans une nouvelle phase de son implantation en Turquie par un projet pilote visant à rassembler des représentant(e)s des travailleuses et travailleurs et des cadres dirigeants des fournisseurs dans des sessions de formation.

Inditex et IndustriALL ont élaboré une directive sur des élections libres de représentant(e)s de travailleuses et travailleurs, et un document de réflexion pour un programme prototypique s’appliquant aux travailleuses et travailleurs et aux cadres dirigeants des fournisseurs en vue d’une application correcte des dispositions de l’ACM et du protocole de participation des syndicats locaux.

Le projet pilote en Turquie a commencé le 25 avril avec un atelier à Istanbul et la participation d'une cinquantaine de représentant(e)s des travailleuses et travailleurs et de cadres dirigeants de quatre fabriques qui fournissent des articles à Inditex, aux côtés de responsables de IndustriALL et de deux affiliés turcs DISK/Tekstil et Deri-Is. Les représentant(e)s des travailleuses et travailleurs avaient déjà été élus dans les fabriques concernées lors de réunions organisées à l’hôtel de ville où l'accord-cadre mondial avait été expliqué en mettant l'accent les libertés et les droits fondamentaux.

Après avoir débuté par une réunion conjointe qui permit de déterminer les buts du projet à tous les participant(e)s, deux sessions séparées furent organisées, l’une avec les représentant(e)s des salariés élus et l’autre avec les représentants des employeurs. Finalement, les groupes séparés ont été rassemblés en une session conjointe pour partager les résultats et préciser les travaux à entreprendre par la suite dans le cadre de l’ACM.

Dans ces deux sessions parallèles, la discussion a porté principalement sur les simples particuliers turcs et la législation collective du travail, les conventions de l’OIT et les grands axes de l’accord-cadre avec des arguments avancés par des orateurs des universités, des syndicats et des organisations patronales. Un débat animé a eu lieu à la session des travailleurs et travailleuses sur des circonstances particulières permettant de régler des problèmes par le dialogue, la syndicalisation et la négociation collective. Les participant(e)s ont déclaré en majorité avoir participé pour la première fois à une discussion aussi ouverte sur leurs conditions de travail et de vie avec l’espoir d’obtenir d’autres améliorations. Les discussions à la session des cadres dirigeants ont porté sur la culture d’entreprise dans le pays, sur la manière de réaliser la responsabilité sociale de l’entreprise et sur le travail avec les syndicats dans un esprit de dialogue.

Finalement, le séminaire avec des représentant(e)s des travailleuses et travailleurs et des cadres dirigeants des fournisseurs ont réalisé un progrès décisif en obtenant une expérience solide du dialogue social dans l’esprit de l’ACM. En tant que première expérience dans un esprit pilote, le séminaire a obtenu les résultats permettant de préparer un document de base qui permettra essentiellement de  travailler en vue de mieux appliquer l’ACM, et a servi à préparer des applications futures de cette méthode de travail.

Après avoir assisté au séminaire, le secrétaire général adjoint de IndustriALL Global Union, Kemal Özkan, a fait le commentaire suivant: “Avec cette première expérience, nous sommes maintenant davantage convaincus que notre accord-cadre mondial continuera de jouer un rôle important dans les relations de travail dans le secteur de la confection. Nous voulons vraiment poursuivre un travail en commun avec Inditex pour qu’il serve de bon modèle pour le reste du secteur partout dans le monde”.

Le projet en Turquie se poursuivra chez d’autres fournisseurs de Inditex avec la participation d’autres affiliés à IndustriALL dans le secteur, Teksif et Öz İplik-İş.