• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Des délégués du SACTWU manifestent pour la défense de la production locale. Crédit photo : SACTWU

Des délégués du SACTWU manifestent pour la défense de la production locale. Crédit photo : SACTWU

Des délégués du SACTWU manifestent contre Zara et H&M au centre commercial Galleria à Durban. Crédit photo : SACTWU

Des délégués du SACTWU manifestent contre Zara et H&M au centre commercial Galleria à Durban. Crédit photo : SACTWU

Des délégués du SACTWU manifestent au Cap-Oriental. Crédit photo : SACTWU

Des délégués du SACTWU manifestent au Cap-Oriental. Crédit photo : SACTWU

Des délégués du SACTWU manifestent pour la défense de la production locale. Crédit photo : SACTWU Des délégués du SACTWU manifestent contre Zara et H&M au centre commercial Galleria à Durban. Crédit photo : SACTWU Des délégués du SACTWU manifestent au Cap-Oriental. Crédit photo : SACTWU

Le SACTWU manifeste pour la défense de la production locale

06.11.2017

Ce 4 novembre, le Syndicat sud-africain des travailleurs de l’habillement et du textile (SACTWU), affilié à IndustriALL, a organisé des manifestations à l’échelle nationale contre les géants de l’habillement H&M et Zara.

L’industrie de la confection d’Afrique du Sud a connu une vague de pertes d’emploi et de fermetures d’usines ces deux dernières années. Selon le SACTWU, une des raisons principales en a été l’arrivée et la croissance de grands détaillants internationaux comme Zara et H&M, qui ne vendent aucun produit fabriqué en Afrique du Sud.

Le 4 novembre, le SACTWU a organisé des manifestations devant les boutiques H&M et Zara partout dans le pays, pour mettre en lumière “les dégâts qui sont faits à notre industrie nationale de l’habillement”, a indiqué le syndicat dans une déclaration.

“Ces détaillants étrangers sont à l’origine de la baisse des commandes auprès des usines sud-africaines, ce qui contribue à des pertes d’emplois et des fermetures d’usine locales.”

Par ces manifestations, le SACTWU appelle ces détaillants suédois et espagnol à se fournir en  produits locaux et a proposé son assistance pour identifier des fournisseurs locaux de qualité.

La Secrétaire générale adjointe d’IndustriALL, Jenny Holdcroft, a déclaré :

“Les entreprises multinationales ont une responsabilité à s’assurer que leur commerce mondialisé n’affecte pas négativement les travailleurs et travailleuses. Soutenir la production locale fait partie de cette responsabilité et nous exhortons H&M et Inditex à ouvrir des discussions avec le SACTWU sur la manière dont ils peuvent se fournir en produits locaux pour leurs magasins.”