• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Bob van Luijk

Bob van Luijk

Bob van Luijk

Le syndicaliste néerlandais gagne son procès contre Shell/NAM

02.03.2017

Le membre du comité exécutif de la FNV, Bob van Luijk. a gagné son procès pour licenciement abusif contre Shell/NAM.

Van Luijk a été renvoyé par NAM, une filiale de Shell, au bout de 31 ans de service et après avoir été accusé d’avoir fait filtrer des informations confidentielles concernant le plan de pension de l’entreprise auprès de la Confédération néerlandaise des syndicats Federatie Nederlandse Vakbeweging (FNV).

Van Luijk est représentant du personnel auprès du conseil d’administration du fonds de pension et a partagé des informations aisément accessibles avec d’autres membres de son comité exécutif ainsi qu’au sein de la FNV. La conséquence de ce renvoi aurait été de ne pas avoir d’indemnités de licenciement ni d’accès aux allocations de chômage.

La FNV, qui est affiliée à IndustriALL Global Union, l’a défendu. Ce mardi, le tribunal d’Assen a tranché en sa faveur.

Henk Korthof, directeur de département de la FNV, a indiqué :

“Nous sommes ravis de cette décision, pour Bob et pour l’ensemble de notre exécutif. C’est une question de principe. Les membres de l’exécutif doivent être en mesure de s’acquitter de leur travail syndical et de partager des informations pertinentes avec les autres membres du comité et avec le syndicat en général, a fortiori lorsque ces informations sont librement accessibles sur internet !

“Pour nous, c’est simple : nous n’accepterons aucune attaque de ce type contre nos membres.”

Van Luijk avait eu l’intention d’accepter une intéressante offre de départ volontaire le 1er octobre 2016. Cependant, il a prolongé sa présence dans l’entreprise de trois mois parce que l’on n’avait alors encore trouvé personne pour le remplacer au conseil d’administration du fonds de pension. Il a été licencié durant cette période, sans indemnité, et l’offre de départ a expiré.

L’offre de départ concernant cinq années préalables à la pension a maintenant été rétablie et NAM paiera trois mois de salaire pour couvrir la période de son renvoi. L’entreprise versera en outre €5.000 de dédommagement.

Diana Junquera Curiel, directrice du département de l’énergie d’IndustriALL a déclaré :

“Je suis vraiment heureuse d’apprendre cette bonne nouvelle concernant Bob, un syndicaliste honnête, intègre et dévoué. Il est également un salarié loyal de NAM qui compte 31 années de service. La façon dont l’entreprise l’a traité a été honteuse.”
 
Ce mardi, lors d’un entretien téléphonique avec Van Luijk, le PDG de NAM lui a confirmé que l’entreprise n’irait pas en appel du verdict.