Jump to main content
IndustriALL logotype

Le syndicat conteste des licenciements abusifs chez Scaw Metals en Afrique du Sud

Read this article in:

10 mars, 2020Le Syndicat national des métallurgistes d’Afrique du Sud (NUMSA), affilié à IndustriALL Global Union, conteste le licenciement survenu l’an dernier de 163 travailleurs de Scaw McKinnon Chain à Vereeniging, près de Johannesburg.

Le NUMSA souhaite que les réductions d’effectifs soient annulées et que les prestations en faveur des travailleurs soient rétablies.

En outre, le syndicat conseille à l’entreprise de s’adresser au département du commerce et de l’industrie du gouvernement pour le sauvetage de l’entreprise, un processus qui vise à sauver une entreprise de la liquidation et qui implique la restructuration de la dette et de l’exploitation. Au lieu qu’il soit procédé à des réductions d’effectifs, le NUMSA souhaite un programme de reconversion des emplois, des transferts croisés, des formations complémentaires, des formations de recyclage et des formations polyvalentes comme moyens d’éviter les pertes d’emploi sèches. Toutefois, selon le syndicat, Scaw a décidé d’aller de l’avant parce que l’entreprise veut introduire de nouvelles technologies, externaliser et sous-traiter certaines de ses activités sans consulter le syndicat sur ces questions.

Pour faire valoir leurs revendications, les travailleurs ont organisé un piquet de grève dans les locaux de l’entreprise le 27 février et ont présenté à la direction une pétition contenant une liste de leurs revendications.

Kabelo Ramokhathali, le Secrétaire régional de la NUMSA pour Sedibeng, où la société est située, a déclaré :

“La direction de Scaw n’est intéressée que par l’optimisation des profits et la réduction des coûts. Pour y parvenir, les travailleurs sont sacrifiés. Nous nous opposons au licenciement des travailleurs, car il ne correspond pas aux exigences opérationnelles définies dans la législation sur les relations de travail et constitue une tentative de revoir à la baisse les conditions d’emploi des travailleurs.”

Le NUMSA revendique d’être consulté, en particulier lorsque l’entreprise prend des décisions qui affectent les travailleurs en supprimant les avantages obtenus au fil des ans par le biais de conventions collectives et aux termes de la loi.

Paule France Ndessomin, Secrétaire régionale pour l’Afrique subsaharienne, a indiqué :

“Nous appelons Scaw McKinnon à éviter les raccourcis et les licenciements abusifs. L’entreprise doit sauvegarder les intérêts des salariés et consulter le NUMSA avant de licencier des travailleurs. Scaw Mckinnon Chain doit maintenir les salaires et les conditions d’emploi tels que définis dans les conventions collectives.”

Scaw McKinnon Chain fait partie du groupe Scaw Metals qui possède des intérêts dans la production d’électricité, l’exploitation minière, l’ingénierie et d’autres secteurs en Afrique du Sud et dans le monde.

L’économie sud-africaine est en récession après avoir connu une contraction de l’ordre de 1,4 % au cours du dernier trimestre de 2019 ; les syndicats sont préoccupés par les constantes pertes d’emplois.

Photo : photo d’archive de membres du NUMSA à Johannesburg en 2018