Jump to main content
IndustriALL logotype

Le syndicat du Bélarus, le REP, contraint de remplacer son dirigeant, Gennady Fedynich

23 November, 2018Le 22 novembre 2018, le tribunal municipal a confirmé en appel le verdict de culpabilité du tribunal pénal local d’août 2018 statuant de retirer Gennady Fedynich de son poste de président de l’affilié à IndustriALL Global Union, le syndicat bélarusse des travailleurs de l’industrie de la radio et de l’électronique (REP).

Le Conseil d’administration du REP a décidé à l’unanimité de nommer Zinaida Mikhnyuk en tant que présidente par intérim jusqu’au prochain Congrès du syndicat, qui aura lieu en 2020. Amie proche et collègue de Gennady, Zinaida était la vice-présidente du REP.

Néanmoins, Gennady Fedynich ne quitte pas le mouvement syndical, le conseil d’administration du REP l’ayant nommé à l’unanimité au poste spécialement créé de conseiller. En cette qualité, Gennady consultera pour le REP en prenant la parole au tribunal au nom du syndicat, en représentant le syndicat dans différents organismes publics et autres organisations, en analysant le travail du syndicat et ses structures ainsi qu’en participant aux négociations et à la négociation collective.

Après son élection en tant que présidente par intérim du REP, Zinaida Mikhnyuk, a commenté:

« Nous formons une équipe qui a travaillé d’une façon particulière tout au long de l’année en raison de l’affaire pénale. En tant que première vice-présidente, j’ai signé des plaintes au bureau du procureur général, à l’administration présidentielle; j’ai signé les caractéristiques  des responsables de notre syndicat, des documents financiers ».

« Pour moi, il n’y a rien de nouveau. J’ai espéré jusqu’au dernier moment que la décision du tribunal serait annulée, que les organisations internationales ayant assisté à chaque audience du tribunal influeraient sur l’adoption d’une décision plus équitable. Comme l’a indiqué notre dirigeant, Gennady Fedynich: « ce n’était ni Komlik ni moi qui étions jugés, mais notre organisation, le mouvement syndical indépendant qui était jugé; autrement dit, chacun d’entre nous. Mais nous sommes une équipe et nous travaillerons jusqu’au prochain congrès: nous disposons d’un programme et nous avons un plan ».

Gennady Fedynich ne croît pas que tout est fini et va faire appel de la décision du tribunal:

« Il est possible de faire appel auprès du président du tribunal municipal ou de la Cour suprême... Nous préparons également des documents à l’attention du Comité des droits de l’Homme des Nations Unies... Si le gouvernement espérait mettre des bâtons dans les roues de notre syndicat de cette façon, alors je vais avoir beaucoup plus d’occasions de consulter les personnes ».

Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint, a déclaré relativement au verdict du « procès syndical » et des faits nouveaux intervenus au Belarus:

« En l’absence manifeste de la primauté du droit et d’un procès équitable, nous soutenons totalement notre affilié, le syndicat REP, et ses responsables dans le cadre de leurs actions légitimes visant à protéger le syndicat contre l’ingérence des autorités.

« Pour notre part, nous informerons les institutions européennes et internationales de ces récents développements et accroîtrons la pression sur le gouvernement du Belarus. Notamment, nous nous adresserons aux gouvernements des pays qui sont les principaux partenaires commerciaux du Belarus pour leur demander de reconsidérer leurs relations avec le Belarus. Nous nous adresserons également au Comité organisateur des Jeux européens qui devraient se dérouler à Minsk, durant l’été 2019, pour leur demander de réexaminer leur emplacement face aux violations et à l’injustice permanentes exercées à l’encontre des syndicats au Belarus ».