• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Des dirigeants syndicaux du monde entier se sont joints aux syndicats sri-lankais pour participer au rassemblement du 8 novembre à Colombo.

Les syndicats sri-lankais souhaitent que le gouvernement mette en œuvre la législation visant à limiter le travail précaire.

Les affiliés à IndustriALL manifestent contre la précarité de l’emploi au Sri Lanka

09.11.2017

Le 8 novembre, des dirigeants syndicaux provenant de près de 50 pays ont manifesté contre le travail précaire avec les affiliés à IndustriALL au Sri Lanka, montrant toute la force du mouvement syndical mondial. 

Plus d’une centaine de représentants des affiliés à IndustriALL, ainsi que les travailleurs membres des syndicats sri-lankais, sont descendus dans les rues de la capitale, Colombo, pour demander au gouvernement de mettre en œuvre les amendements à l’article 59A de l’ordonnance portant création des commissions salariales.

Les modifications apportées à l’article visent à limiter et à restreindre l’emploi des travailleurs précaires en sous-traitance à des postes de base des entreprises, et où le travail à un caractère régulier et permanent. Les syndicats au Sri Lanka exigent que les amendements soient appliqués pour mettre fin à la prévalence du travail intérimaire précaire dans le pays. 

« Nous sommes ici pour soutenir le combat visant à limiter le recours à la main-d’œuvre et aux travailleurs contractuels mené par nos collègues au Sri Lanka », a indiqué le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches.

Le président d’IndustriALL, Jörg Hofmann, s’est également adressé à la foule, déclarant que le travail précaire était une maladie contemporaine touchant les travailleurs au niveau mondial. Il a déclaré:

« Le monde entier est solidaire avec les travailleurs sri-lankais. Le mouvement syndical mondial soutient vos revendications en matière de travail et de salaires décents. Le travail intérimaire, le travail contractuel, les emplois à court-terme accroissent l’insécurité de tous les travailleurs. Nous voulons mettre fin à cette pratique au Sri Lanka. Nous voulons mettre fin à cette pratique en Asie. Nous voulons mettre fin à cette pratique dans le monde entier ».

Bien que l’amendement ait été proposé en 2009, il s’agissait de la première grande manifestation revendiquant sa mise en œuvre. Les cinq affiliés syndicaux à IndustriALL au Sri Lanka ont participé à la manifestation.

Valter Sanches a également profité de cette occasion pour appuyer le statut SPG+ du Sri Lanka qui permet aux exportations nationales vers l’Union européenne de bénéficier d’un régime tarifaire préférentiel.

« Nous sommes ici pour soutenir le gouvernement en matière de maintien du statut SPG+ tant qu’il garantit le respect de toutes les conditions de travail, le droit du travail et le droit à la liberté syndicale et à la négociation collective ».

La réunion du Comité exécutif d’IndustriALL, à laquelle ont participé des affiliés provenant de pays allant du Brésil au Bélarus et de la Norvège au Népal, a eu lieu les 8 et 9 novembre, à Colombo.