• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr

Loading...

Les affiliés d’IndustriALL revendiquent le respect des droits des travailleurs dans les industries des matériaux

08.11.2017

Plus de 60 délégués issus de 21 syndicats représentant les travailleurs et travailleuses du verre, de la céramique et du ciment de 16 pays de tous les continents se sont retrouvés à Brême, en Allemagne, les 2 et 3 novembre, pour la Conférence mondiale des Industries des Matériaux.

Ces industries évoluent rapidement, l’ensemble du secteur étant en constante consolidation et transformation. Les fusions, les acquisitions et les consolidations au sein de ces industries ont modifié le profil, l’implantation industrielle et les stratégies des principales multinationales. Comme dans bien d’autres industries manufacturières, le problème de la surcapacité massive due au maintien par la Chine de ses plus hauts niveaux de production reste une épée de Damoclès au-dessus des emplois sur tous les continents. Industrie 4.0 est également sur le point d’affecter les emplois et la vie des travailleurs et travailleuses de manière très sérieuse.

À l’ouverture de la conférence, Newton B. Jones, Président du Syndicat nord-américain IBB et coprésident de la section des matériaux a indiqué :

“Nous voyons la patte du capitalisme mondial, à l’œuvre partout dans le monde, au sein de toutes les économies et dans toutes les étapes de leur développement. Par ailleurs, les menaces sont les mêmes : travail précaire, nivellement par le bas des salaires et rémunérations des travailleurs et travailleuses, des modèles industriels non-soutenables, des conditions de travail contraires à la santé et à la sécurité et une automatisation ayant peu d’égards quant à ses impacts sur la vie des travailleurs et travailleuses.”

Valter Sanches, Secrétaire général d’IndustriALL Global Union s’est également adressé aux délégués :

“L’industrie des matériaux est devenue un secteur avec une énorme concentration, en raison des fusions et acquisitions des dernières années. Par le biais de ces tactiques, les multinationales sont devenues extrêmement puissantes et nous, en tant que syndicats, sommes les seuls à pouvoir défier leur pouvoir.”

Depuis la dernière conférence en 2013 à Bangkok, en Thaïlande, les syndicats du secteur des matériaux ont mené une série de luttes et de combats qui ont abouti à des victoires pour les travailleurs et travailleuses. Que ce soit en Inde, en Indonésie ou au Canada, les travailleurs et travailleuses des industries des matériaux et leurs syndicats sont restés fermes quant à leurs droits et ont toujours exprimé et reçu une solidarité exemplaire.

Un autre acquis fort de ces quatre dernières années est le Protocole d’entente signé entre LafargeHolcim, IndustriALL et son organisation sœur, l’Internationale des Travailleurs du Bâtiment et du Bois, qui prévoit davantage de négociations et la conclusion d’un Accord-cadre mondial pour mieux protéger les droits des salariés directs et indirects de l’entreprise.

Le sénateur en charge du travail, de l’emploi, de l’économie et des installations portuaires du gouvernement de Brême, M. Günthner s’est exprimé face aux délégués de la conférence et a rappelé l’importance de syndicats forts aux plans national et international.

Les participants ont adopté un ambitieux Plan d’Action axé sur les cinq principaux objectifs d’IndustriALL.

Clôturant la conférence, Lena Yuliana, de la Fédération des syndicats du ciment d’Indonésie FSP ISI, qui a été élue coprésidente du secteur (en compagnie de Newton B. Jones), a déclaré :

“Nous devons bâtir une puissance syndicale et renforcer la solidarité, échanger et partager l’information avec nos membres. Ce n’est que par ce travail que nous serons en mesure d’atteindre des résultats tangibles pour nos membres.”

La conférence a été précédée d’une première réunion où les syndicats qui représentent les travailleurs et travailleuses d’HeidelbergCement ont mis sur pied leur réseau syndical. Il a déjà entamé son travail et adopté une déclaration spéciale qui définit ses activités pour le plus proche avenir.

Commentant les résultats de la conférence, Matthias Hartwich, Directeur pour les industries des matériaux d’IndustriALL a déclaré :

“Les travailleurs et travailleuses de ce vaste secteur sont confrontés à de nombreux défis, dont de mauvaises conditions de santé et sécurité et le travail précaire. Nous avons conjointement décidé de nos priorités et de là où nous voulons agir au cours des quatre prochaines années. C’est un plan très ambitieux et nous devrons mobiliser toutes nos forces pour l’exécuter. Mais nous voulons que nos syndicats soient forts et prêts à défier la puissance des multinationales ; nous nous dressons fermement pour exiger le respect des droits des travailleurs et travailleuses !”

Des photos de la conférence sont disponibles sur le compte Flickr d’IndustriALL.