• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Les métallos japonais obtiennent la plus forte hausse salariale depuis 1999

20.03.2014

La traditionnelle Offensive de Printemps de 2014 sur les conditions salariales a engrangé des résultats appréciables pour les syndicats de métallurgistes japonais.

Plus de 50 syndicats représentant les travailleurs et travailleuses des grandes entreprises de l’automobile, du domaine de l’ICT en électricité et électronique, de la construction mécanique, de l’acier et des chantiers navals affiliés au JCM (Conseil des Syndicats de Métallurgistes du Japon) ont participé avec succès à une campagne de négociation salariale qui a débouché sur la plus forte hausse des salaires au cours des 15 dernières années, alors que l’économie japonaise a souffert de déflation.

Le JCM cite entre autres les acquis suivants :

  • Tous les syndicats sont parvenus à assurer des hausses de salaire régulières dans le cadre de la structure salariale, ce qui signifie en pratique une revalorisation de 2%, soit environ 6.000 yens, par mois.
  • 88% des syndicats sont parvenus à négocier une prime annuelle équivalente à 5,1 mois de salaire, ce qui représente une hausse par rapport à l’an dernier.
  • Quelque 19 syndicats sont parvenus à négocier une hausse salariale mensuelle additionnelle pour le salaire minimum au niveau de l’entreprise.

Dans un communiqué concernant les résultats acquis durant l’Offensive de Printemps de 2014, le JCM a déclaré : « Nous voudrions que les résultats acquis aujourd’hui soient connus dans l’ensemble du Japon et promouvoir l’activation de l’économie par l’investissement dans l’humain en assurant aux gens de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail. »