• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Membres du FGME-UGTT en grève, le 26 septembre 2017.

FGME-UGTT estimates that around 90 per cent of workers in the foundries and mechanical engineering sector took part in the strike.

Another strike is planned for 24 to 26 October.

FGME-UGTT wants the employers' federation to sign the private sector agreement.

Les métallurgistes tunisiens annoncent une grève à l’échelle du secteur

17.10.2017

*** MISE À JOUR *** La grève a été reportée et doit maintenant avoir lieu les 15, 16 et 17 novembre.

L’affilié à IndustriALL Global Union en Tunisie, la Fédération Générale de la Métallurgie et de l'Electronique (FGME-UGTT), a annoncé que les travailleurs des fonderies et du secteur du génie mécanique entameront une grève de trois jours, du 24 au 26 octobre 2017.

Cette annonce fait suite au refus de la Fédération patronale des fonderies et du secteur du génie mécanique de signer un accord qui prévoit une augmentation des salaires dans le secteur privé en Tunisie pour les années 2016 et 2017.

L’accord conclu entre la Commission tripartite, composée du Chef de gouvernement tunisien, du président du syndicat des employeurs et du Secrétaire général de la confédération syndicale, UGTT, a été signé en mars 2017 après une longue période de négociations. En règle générale, l’accord est automatiquement signé par l’ensemble des fédérations des employeurs concernées.

L’appel à la grève de trois jours fait suite à une autre grève suivie avec succès le 26 septembre 2017 par la grande majorité des travailleurs de l’ensemble des entreprises appliquant la convention collective touchant aux fonderies et au secteur du génie mécanique.

Le syndicat FGME-UGTT a indiqué que la réunion de conciliation du 4 octobre n’avait guère permis de progresser, le président de la chambre nationale pour les fonderies et le secteur du génie mécanique ne s’étant pas montré déterminer à engager des négociations et demandant un délai pour consulter les affiliés. Aussi, le syndicat a appelé toutes les entreprises appliquant la convention collective dans le secteur à entamer une grève de trois jours, à partir du 24 octobre.

« Jusqu’à aujourd’hui, les employeurs n’ont pas envoyé de signes positifs ouvrant la voie à un consensus », a indiqué Tahar Berberi, Secrétaire général du FGME-UGTT.

Le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL, Kemal Özkan, a déclaré:

« IndustriALL est solidaire des travailleurs des fonderies et du secteur du génie mécanique, ainsi que de tous les métallurgistes en Tunisie. La fédération patronale compromet les relations du travail non seulement dans son propre secteur, mais dans l’ensemble du secteur privé. Nous l’exhortons à cesser de tergiverser et à signer l’accord avant que la grève ne démarre ».

IndustriALL Global Union a également envoyé une lettre de solidarité au FGME-UGTT.