• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Les ouvriers des usines de tapis et les opérateurs de métiers à tisser obtiennent au Pakistan une hausse salariale significative

14.11.2016

L’affilié d’IndustriALL au Pakistan qui représente les ouvriers des usines de tapis à Lahore et les opérateurs de métiers à tisser du district de Gujranwala a annoncé le succès de ses négociations salariales.

Enfin une bonne nouvelle du Pakistan sous la forme d’une augmentation de salaire pour les ouvriers des usines de tapis et les opérateurs de métiers à tisser. Des négociations fructueuses entre les employeurs et le Syndicat des ouvriers des industries du tapis du Pakistan - ILUCIP ont débouché sur une augmentation de salaire de 14% et de 20% de la rémunération par pied produit pour les ouvriers des industries du tapis de Lahore.

La négociation salariale a d’abord été entamée avec cinq usines en juillet. L’ILUCIP est parvenu à obtenir un accord le 7 novembre par lequel l’ensemble des 64 usines de lavage et de finition de tapis vont appliquer la hausse salariale. Plus de 12.000 travailleurs et travailleuses vont recevoir ces augmentations.

Les salaires des ouvriers affectés au lavage, qui traitent environ 7,5 m2 de tapis par jour, vont passer de Rs14.000 à Rs16.000 par mois et les salaires de ceux qui prestent des journées de huit heures vont passer de Rs17.000 à Rs19.000 par mois. Comme par le passé, l’ILUCIP va œuvrer à l’extension de ces augmentations à d’autres villes, Karachi et Peshawar.

Dans le même ordre d’idées, le Syndicat des opérateurs de métiers à tisser, des travailleurs du textile et de la confection du Penjab – TPGWU a obtenu une augmentation de près de 8%, de Rs 14.800 à environ 16.000, pour les opérateurs de métiers à tisser du district de Gujranwala. Le département du travail du district a servi de facilitateur à ces négociations.

Le TPGWUP avait tenu des manifestations de protestation et fait pression par le biais du gouvernement pour amener les employeurs du secteur à la table des négociations. Après de dures tractations le 8 novembre, syndicat et employeurs sont parvenus à un accord pour appliquer l’augmentation salariale à quelque 8.000 opérateurs de métiers à tisser. Le TPGWUP a émis l’espoir de pouvoir intensifier ses efforts en vue de faire appliquer cette hausse de salaire à l’ensemble des 20.000 opérateurs de métiers à tisser du district.

Bien que cette augmentation salariale est un pas en avant significatif, le syndicat a exprimé sa préoccupation quant au fait qu’à la fois les industries de la fabrication de tapis et celles du tissage mécanique emploient de grands nombres de travailleurs et travailleuses précaires. La plupart de ceux-ci ne sont pas assujettis aux dispositions statutaires en matière de sécurité sociale ni à l’institut chargé des pensions et allocations de vieillesse (EOBI). Dans les prochains jours, le syndicat va s’attaquer au chantier que constituent les problématiques du travail précaire et de la sécurité sociale pour les ouvriers des usines de tapis et les opérateurs de métiers à tisser.