• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Les risques d’une utilisation abusive de l’emploi précaire dénoncés chez Rio Tinto

21.12.2015

IndustriALL s’est adressé aux investisseurs pour engager Rio Tinto à limiter l’emploi précaire et à améliorer les conditions de travail des travailleurs et travailleuses précaires.

En octobre 2015, les dirigeants du réseau syndical Rio Tinto Global Union ont demandé à l’entreprise de limiter l’emploi précaire et d’améliorer les conditions de travail de sa main-d’œuvre précaire. Rio Tinto semble avoir augmenté l’emploi de travailleurs et travailleuses précaires dans le monde, ce qui constitue une menace pour ses personnels, leurs syndicats et leurs communautés. Les syndicats ont tenté de soulever cette question auprès de l’entreprise, mais la réponse de Rio Tinto n’a pas été satisfaisante. C’est pourquoi IndustriALL s’est adressé aux investisseurs, en insistant sur les risques encourus par l’emploi abusif par Rio Tinto d’une main-d’œuvre précaire.

IndustriALL souligne notamment le taux important de problèmes de santé et de sécurité chez le personnel intérimaire qui est supérieur à celui des salariés employés directement par Rio Tinto. IndustriALL porte également à l’attention des investisseurs le nombre inquiétant de décès dans les activités menées par Rio Tinto. Rien qu’en 2015, il y a eu sept morts chez Rio Tinto. Au moins trois des personnes décédés étaient des travailleurs intérimaires.

IndustriALL demande aux investisseurs d’engager l’entreprise à rechercher notamment: un changement dans les pratiques en vigueur pour s’assurer du respect des droits des personnels employés temporairement chez Rio Tinto; et d’un meilleur contrôle de la façon dont les agences chargées du recrutement de ces personnels pour Rio Tinto appliquent les normes de santé et de sécurité pour lesquelles l’entreprise s’est engagée.

Le texte intégral de la communication à l’intention des investisseurs est disponible sur le lien.