• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Les salariés de Apple et de ses fournisseurs n’obtiennent aucun des changements promis

06.09.2013

Apple n’a pas réussi à remplir son engagement à mettre fin au non-respect des droits du travail dans ses chaînes d’approvisionnement. Les modifications qui auraient dû être apportées cette année en juillet sont malheureusement inexistantes.

Apple et ses fournisseurs ont bénéficié d’une couverture médiatique importante quand au début de l’année, ils se sont engagés à mettre fin aux préjudices causés aux travailleurs et travailleuses, en bénéficiant du soutien de Fair Labor Association, FLA. L’échéance de ce qui s’est révélée être une promesse vide de sens avait été fixée en juillet 2013.

Non seulement des réformes, comme celle établissant une véritable représentation collective sur le lieu de travail, n’ont jamais été mises en œuvre, mais les infractions continuent. Par exemple, la question des heures supplémentaires illégales n’a pas été réglée et les salariés dans les usines chinoises qui approvisionnent Apple continuent de faire des heures supplémentaires.

IndustriALL Global Union critique avec force l’absence de réforme:

"Apple devrait savoir qui fait entendre la voix des travailleurs et travailleuses. La solution efficace pour corriger les infractions à l’égard des salariés chez les fournisseurs de Apple ne peut trouver place que dans un dialogue ou une discussion face à face avec des représentant(e)s démocratiquement élus par le personnel."

Pour en savoir davantage sur les promesses non tenues, citées par Economic Policy Institute, cliquer ici.