• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Le Comité exécutif d’IndustriALL approuve l’Accord lors de sa réunion au Mexique

Garment workers in Chittagong, Bangladesh show their support for the Accord remaining in the country.

Les syndicats à travers le monde affichent leur soutien à l’Accord du Bangladesh

05.12.2018

Plus de 200 dirigeants syndicalistes venus des quatre coins du monde ont affiché leur soutien unanime à l’Accord du Bangladesh à la réunion du Comité exécutif d’IndustriALL Global Union, tenue au Mexique, les 29 et 30 novembre.

Le Comité exécutif a adopté une résolution invitant le gouvernement du Bangladesh à « garantir que l’Accord est en mesure de poursuivre son travail au Bangladesh jusqu’à ce qu’un organisme de réglementation national compétent ait la capacité de reprendre ses fonctions. »

La Haute Cour du Bangladesh prescrit que l’Accord cesse de s’appliquer au Bangladesh à partir du 30 novembre. La décision a été suspendue en attendant l’audition, le 6 décembre, de l’appel contre le jugement de l’Accord.

L’Accord sur la sécurité incendie et la sécurité des bâtiments a contribué à améliorer fortement la sécurité des usines de confection au Bangladesh, suite à sa mise en place après l’effondrement de l’usine de Rana Plaza, en 2013, qui a fait plus d’un millier de morts.

L’Accord a permis d’identifier plus de 100 000 risques d’incendie, électriques et dans la structure des bâtiments, dont il a été remédié à 89 pour cent. Plus de deux millions de travailleurs ont suivi la formation en sécurité dispensée dans plus de 1 000 usines.

La résolution poursuit en précisant:

« Le gouvernement du Bangladesh a mis en place une cellule de coordination des mesures correctives pour réglementer la sécurité dans les usines de confection. Néanmoins, cette cellule n’a pas encore la capacité d’assumer le rôle de l’Accord, en dépit des affirmations contraires du gouvernement du Bangladesh ».

Dans une lettre adressée à la Première ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina, le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, a déclaré que le travail de l’Accord doit continuer sans condition. Il a ajouté:

« Nous espérons que le gouvernement du Bangladesh peut bientôt mettre en place un système public solide d’inspection sanitaire et de sécurité. Néanmoins, jusqu’à ce qu’il y parvienne, l’Accord doit continuer à jouer un rôle fondamental pour protéger la vie de millions de travailleurs. »

IndustriALL a 20 syndicats affiliés dans le pays, parmi lesquels des syndicats du secteur de la confection.