Jump to main content
IndustriALL logotype

Les syndicats apportent progrès et stabilité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

6 May, 2019« Bienvenue au pays des cèdres et de la résistance! », fut le message adressé aux syndicats affiliés de onze pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord (MENA) venus à Beyrouth, au Liban, les 23 et 24 avril 2019 pour la Conférence régionale.

Type your title here

Type your caption

Tahar Berberi, Hashmeya Alsadawe et Abdelmajid Matoual

Réunissant 85 dirigeants syndicaux, la Conférence régionale statutaire a été ouverte par les coprésidents régionaux Hashmeya Alsadawe d’Irak et Tahar Berberi de Tunisie, et par le vice-président d'IndustriALL, Abdelmajid Matoual du Maroc. Ils ont souligné que la région vit les lendemains du printemps arabe, qui se poursuit au Soudan et en Algérie. Ce grand éveil politique a apporté des changements progressistes dans certains pays, mais des contrecoups attisent les conflits et la répression. 

Malgré ces défis, les syndicats de la région MENA sont très optimistes pour l'avenir. Les affiliés, unis par IndustriALL Global Union, sont une force stabilisatrice majeure, transformant les revendications sociales en une lutte pour obtenir plus de droits.

Le Secrétaire général d'IndustriALL, Valter Sanches, a souligné l'importance de la région pour l'économie mondiale en raison de ses réserves de pétrole et de gaz. Les travailleuses et travailleurs du monde entier sont confrontés aux défis des conflits, de la précarité, de l'ubérisation et de la quatrième révolution industrielle. Nous ne pourrons changer les choses qu'en restant unis.

Malgré la répression et les conflits, les syndicats apportent des changements dans les pays de la région.

Valter Sanches

    Selon les données de l’indice CSI des droits dans le monde 2018, la région MENA est encore une fois la pire région au monde pour le traitement des travailleurs, et les conflits en Libye, en Palestine, en Syrie et au Yémen ont entraîné l'effondrement de la règle de droit et le déni des droits des travailleurs. Des manifestations pacifiques ont été violemment réprimées et des tentatives de formation d'un mouvement syndical indépendant ont été écrasées par les autorités de plusieurs pays.

    L'Algérie est l'un des pays qui connaît une répression sévère, la vieille garde luttant pour s'accrocher au pouvoir. Un message de solidarité a été envoyé au président du SNATEG, Raouf Mellal, qui a été arrêté peu avant le début de la conférence.

    Parmi les lueurs d’espoir inattendues figure l'Irak, qui était jusqu'à récemment enlisé dans le conflit avec de nombreuses zones occupées par l'État islamique. Les syndicats ont eu un effet progressiste sur la société en faisant campagne pour la ratification de la Convention no 87 de l’OIT sur la liberté syndicale, en obtenant des contrats permanents pour les travailleurs du secteur public, et en contribuant à bloquer la loi Jaafari rétrograde qui aurait permis à des filles aussi jeunes que huit ans de se marier. Les syndicats luttent contre le sectarisme, avec le réseau syndical irakien des syndicats du secteur pétrolier qui rassemble les travailleurs des régions sunnites, chiites et kurdes pour défendre la propriété publique des réserves énergétiques du pays.

    Rihab Bahroom, de Palestine, était l'une des nombreuses femmes dirigeantes influentes présentes à la conférence

    Le niveau de participation des femmes et l'émergence de femmes dirigeantes influentes dans la région sont d’autres signes encourageants. À l'issue de la réunion du réseau des femmes de la région MENA qui s'est achevée la veille, les femmes ont exprimé leur détermination à réaliser l'égalité des sexes et à accéder au pouvoir de décision.

    Le Secrétaire général adjoint Kemal Özkan et Ahmed Kemal ont rendu compte des progrès réalisés dans la région, louant les exemples concrets du travail accompli dans le cadre du programme de renforcement du pouvoir syndical pour recruter et conserver des membres, renforcer les réseaux et utiliser les mécanismes internationaux dans les stratégies syndicales nationales. Les participants ont convenu que le travail d'IndustriALL dans la région contribue à stimuler les femmes et les jeunes, et la société en général.

    La conférence a accueilli des représentants syndicaux de France, d'Italie, d'Espagne et de Norvège pour renforcer la solidarité entre les deux rives de la Méditerranée. Les dirigeants syndicaux de la région MENA et d'Europe se sont engagés à coopérer, notamment en renforçant la coordination des réseaux régionaux d'entreprises avec les conseils d'entreprise européens, les accords-cadres mondiaux et d'autres mécanismes pour établir un véritable dialogue social. 

    A la fin de la réunion, les délégués ont chanté « Et moi je marche » du chanteur libanais Marcel Khalife:

     

    « Le corps droit je marche,
    tête haute je marche! »

    https://youtu.be/55qkdAT-ghs

    Photos

    • Des photos de la conférence sont disponibles ici.