• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr

Les syndicats de Holcim et Lafarge protestent contre la fusion des sociétés, sans les droits des travailleurs

16.01.2015

Le 15 Janvier 2015, les syndicats des géants du ciment Holcim et Lafarge lancent une campagne mondiale contre la fusion des sociétés, qui avance sans respect pour les droits des travailleurs. 

Les deux plus grandes entreprises de ciment du monde, la suisse Holcim et la française Lafarge, ont annoncé en 2014 qu'ils vont fusionner pour former une entreprise avec 130 000 travailleurs et un chiffre d'affaires de 35 milliards d'euros. 

Les entreprises ont déjà annoncé la composition du comité exécutif de la société fusionnée et affirment que la fusion sera terminée dans la première moitié de 2015, mais elles ne se sont pas engagées dans de véritables consultations de fond avec les syndicats au sujet de l'impact de la fusion sur les travailleurs. 

Les travailleurs et leurs syndicats aujourd'hui entreprennent des actions dans les usines de Lafarge et de Holcim dans le monde entier et exigent des entreprises que les travailleurs et leurs syndicats aient leur mot à dire dans le processus de fusion. 

Les actions comprennent des piquets et des rassemblements devant les usines de Holcim et Lafarge en Allemagne, en Jordanie, au Liban, aux Philippines en Roumanie; des conférences de presse en Inde, en Serbie; et la distribution de dépliants et la discussion avec les travailleurs dans les usines Holcim et Lafarge en Belgique, au Brésil, au Cambodge, au Chili, en Egypte, en Grèce, en Italie, aux Pays-Bas, en Thaïlande et de nombreux autres pays. En France, les syndicats français effectueront un piquet de grève et un arrêt de travail de 10h00 à 11h00 à leurs lieux de travail et au siège de Lafarge à Paris. 

Les actions d'aujourd'hui sont coordonnées par IndustriALL Global Union, l’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (IBB), et la Fédération européenne des travailleurs du bâtiment et du bois (FETBB). 

«Des dizaines de milliers de travailleurs seront probablement essaimés ou mis à pied à la suite de cette fusion, mais la direction refuse toujours de consulter les syndicats", a déclaré Jyrki Raina, secrétaire général de IndustriALL. «C’est inacceptable pour des entreprises qui prétendent être socialement responsables. Aujourd'hui, les travailleurs du monde entier sont debout et disent non à la fusion sans les droits des travailleurs". 

"C’est la première des nombreuses activités que nous prévoyons. D'une voix forte et unifiée nous allons continuer la campagne jusqu'à ce que la Direction de Holcim et Lafarge reconnaissent qu'elle ne peut pas ignorer les voix de son atout le plus vital, les travailleurs qui ont construit les sociétés jusqu’à leur réussite financière actuelle », a déclaré Ambet Yuson, Secrétaire général de l'IBB. 

"Même au niveau européen, avec toutes les exigences et les obligations légales en matière d'information et de consultation, nous devons conclure que les représentants des travailleurs n’ont jusqu'ici pas été suffisamment informés et consultés au cours du processus de fusion, et de nombreuses fois avons dû s’appuyer sur les médias pour obtenir des informations. C’est une situation inacceptable qui doit être remédiée par un engagement clair de la direction de consulter correctement les représentants des travailleurs », dit Sam Hägglund, Secrétaire général de la FETBB. 

Les dirigeants syndicaux de 22 pays représentant les syndicats des travailleurs de Lafarge et Holcim ont décidé de cette journée d'action et des actions subséquentes de la campagne quand ils se sont rencontrés en Novembre dernier en Belgique. 

Contacts presse: 
Matthias Hartwich, IndustriALL, +41 79 945 57 26 
Geneviève Kalina, IBB, +41 22 827 3777 
Sam Hägglund, FETBB, 32 475 84 06 51 

IndustriALL Global Union - représente 50 millions de travailleurs dans 143 pays dans les secteurs minier, de l'énergie et de la fabrication et est une force dans la solidarité mondiale en reprenant la lutte pour de meilleures conditions de travail et les droits syndicaux dans le monde entier. Pour plus d'informations http://www.industriall-union.org/ 

L’IBB - l’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (IBB) est la fédération syndicale internationale des syndicats incluant les travailleurs du bâtiment, des matériaux, du bois, de la sylviculture et des domaines connexes de travaux de construction. L'IBB a 335 organisations nationales affiliées dans 131 pays avec un effectif global de 12 millions de membres. Pour plus d'informations http://www.bwint.org/ 

La FETBB - Fédération européenne des travailleurs du bâtiment et du bois (FETBB) est la Fédération européenne pour l'industrie de la construction, l'industrie des matériaux de construction, l'industrie du bois et du meuble et l'industrie forestière. La FETBB a 76 syndicats affiliés dans 34 pays et représente un total de 2.000.000 de membres. Pour plus d'informations http://www.efbww.org/