Jump to main content
IndustriALL logotype

Les syndicats du caoutchouc unis contre les attaques

20 December, 2018Réunis à Mumbai, en Inde, les 18 et 19 décembre 2018, quelque 50 représentants syndicaux du secteur du caoutchouc provenant de 15 pays d’Asie et du Pacifique, des Amériques et d’Europe ont participé à une série de discussions visant à évaluer les progrès réalisés dans la mise en œuvre du Plan d’action adopté par la Conférence mondiale sur l’industrie du caoutchouc, qui s’est tenue, à Pittsburgh, aux États-Unis, en septembre 2017.

Dans le cadre des actions de soutien et de solidarité, les participants ont reçu des rapports sur les conflits en cours dans divers pays et réaffirmé leur solidarité avec les 58 travailleurs licenciés à l’usine de Goodyear située à San Luis Potosí, au Mexique. Ils ont convenu de mener des actions internationales communes jusqu’à ce que les travailleurs renvoyés soient réintégrés et les droits syndicaux fondamentaux, respectés.

Les participants à la réunion ont également exprimé leur solidarité à l’égard des dirigeants syndicaux licenciés à MTS (un des fournisseurs de services de Goodyear) en Espagne, ainsi qu’envers les six dirigeants syndicaux congédiés à l’usine de Bridgestone en Indonésie.

Les participants à la réunion ont analysé les récentes évolutions dans l’industrie mondiale du caoutchouc, et évalué les politiques du travail et les pratiques de travail des principales multinationales, telles que Bridgestone, Michelin, Goodyear, Continental, Sumitomo et Pirelli. Ils ont également noté que les principaux fabricants de pneumatiques au monde avaient alloué plus de 7,5 milliards de US$ en 2017 à l’implantation de nouvelles usines et à l’augmentation des capacités. Ces affectations viennent s’ajouter à l’accord d’achat de Camso par Michelin, et à la prise de position majoritaire de Qingdao Doublestar dans Kumho Pneu.

Les participants à la réunion se sont félicités du travail effectué en matière de renforcement de l’unité syndicale dans les pays producteurs de caoutchouc émergents. En Thaïlande, par exemple, 12 syndicats locaux de neuf entreprises de caoutchouc ont formé le Rubber Workers’ Unions’ Group (RWUT - le Groupe des syndicats des travailleurs du secteur du caoutchouc) ayant pour buts de renforcer le pouvoir syndical, d’améliorer l’échange d’informations grâce aux nouvelles stratégies de collecte de données et de développer les relations de travail. Le RWUT vise également à organiser les travailleurs des usines non syndiquées.

De même, en Inde, depuis 2011 et grâce à l’initiative d’IndustriALL Global Union, les syndicats représentant les travailleurs dans le secteur des pneumatiques ont créé un réseau national réunissant des représentants de sociétés multinationales et des entreprises établies en Inde comme JK Tyre, MRF, Apollo, CEAT, Birla, TVS et BKT. Après des échanges d’informations approfondis et réguliers sur les salaires, les conditions de travail et les conventions collectives, les participants à la réunion de Mumbai ont convenu de lancer une plate-forme lors d’une conférence d’IndustriALL concernant l’industrie indienne du pneumatique, avec les objectifs d’englober tous les syndicats du pays et d’avoir lieu en 2019.

Dans le cadre du thème « se mesurer au capital mondial », l’industrie du caoutchouc affiliée à IndustriALL continue de centrer ses efforts sur une stratégie de création de réseaux syndicaux dans les grandes multinationales. La réunion de Mumbai a également comporté des sessions spéciales sur les réseaux de Goodyear et Pirelli/Prometeon. Concernant ce dernier, les participants ont salué la contribution de Federica Calegari, présidente du Comité d’entreprise européen de Pirelli et membre de l’affilié italien à IndustriALL, FILCTEM-CGIL.

Les participants à la réunion se sont également félicités de l’annonce faite par Michelin d’entamer des discussions avec IndustriALL sur la création d’un comité d’entreprise mondial. De même, les participants à la réunion ont été informés sur les derniers développements des activités en cours de la réunion du réseau syndical mondial de Bridgestone.

Les participants ont également discuté en détails des impacts de la numérisation et d’Industrie 4.0 sur le travail et la production dans l’industrie du pneumatique. Il a été signalé que les principaux fabricants de pneumatiques mondiaux utilisent déjà les technologies d’Industrie 4.0 pour développer des produits intelligents qui se connectent avec les objets environnants et s’adaptent aux routes. Le Goodyear Eagle 360 Urban, la technologie « MIRS » nouvelle génération de Pirelli et les puces RFID de Michelin ont été analysés. Les participants ont convenu de continuer d’échanger les informations et de confronter les expériences sur ce phénomène.