• Cet article est proposé en:
  • en
  • fr
Plus de 60 participants, dont 8 femmes, à la réunion de Casablanca

Plus de 60 participants, dont 8 femmes, à la réunion de Casablanca

Une industrie automobile florissante dans la région MENA

Une industrie automobile florissante dans la région MENA

Les affiliés d'IndustriALL se sont rassemblés pour donner plus de poids aux travailleurs dans la chaîne d'approvisionnement du secteur automobile dans la région.

Les affiliés d'IndustriALL se sont rassemblés pour donner plus de poids aux travailleurs dans la chaîne d'approvisionnement du secteur automobile dans la région.

Plus de 60 participants, dont 8 femmes, à la réunion de Casablanca Une industrie automobile florissante dans la région MENA Les affiliés d'IndustriALL se sont rassemblés pour donner plus de poids aux travailleurs dans la chaîne d'approvisionnement du secteur automobile dans la région.

Les syndicats du secteur de l'automobile de la région MENA, en plein essor, réunis au Maroc

14.04.2016

Plus de 60 participants représentant les travailleurs de plusieurs sociétés transnationales du secteur de l'automobile et de leurs fournisseurs de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) étaient réunis à Casablanca les 15 et 16 mars pour étudier les moyens d'améliorer les conditions de travail dans la chaîne d'approvisionnement de leur secteur.

À cet atelier organisé par IndustriALL Global Union avec le soutien de la FES assistaient aussi des dirigeants de syndicats de la métallurgie et de l'automobile de Tunisie, du Maroc, d'Allemagne, de France et d'Espagne.

Après la première réunion sur les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs de la région MENA, qui s'était tenue en avril dernier à Beyrouth, les participants à celle de Casablanca ont examiné en profondeur le développement et l'expansion de l'industrie automobile et de sa chaîne d'approvisionnement en Afrique du Nord.

Des dirigeants syndicaux et des travailleurs de plusieurs entreprises transnationales, dont Kromberg & Schubert, PSA, Ford, Leoni, VETE, Renault, CFCA, CAC, Auto Nejma (distributeur exclusif pour le Maroc de Mercedes-Benz, SsangYong, Jeep, Dodge, FAW), Yazaki, Irizar Maroc S.A, Dräxlmaier, VALEO, BMW et CFAO Motors Maroc (distributeur exclusif pour le Maroc d'Opel et Chevrolet) et Volkswagen, ont discuté de l'amélioration des conditions de travail des travailleurs de la chaîne d'approvisionnement de la construction automobile par la mise en œuvre d'accords-cadres mondiaux (ACM), les réseaux syndicaux, la coopération et la solidarité syndicales.

Ces deux jours de réunion ont permis des discussions fouillées sur la législation du travail, les structures syndicales, les conventions collectives et accords d'établissement ou d'entreprise, la ratification des conventions 87 et 98 de l'OIT, les garanties de la liberté syndicale dans la législation nationale, les principales législations du travail et la protection des syndicalistes. Ces échanges détaillés serviront de base de départ pour un renforcement et un élargissement de la coopération entre les syndicats européens et ceux de la région MENA. Des exemples de coopération réussie entre les syndicats français et marocains de Renault et les syndicats tunisiens et allemands de Leoni ont été présentés.

Les débats ont aussi porté sur l'industrie mondiale de l'automobile et ses fournisseurs, sur ses grands acteurs et ses tendances futures, sur les problèmes et les défis pour les travailleurs de la région MENA, sur les expériences de coopération syndicale, le renforcement et la montée en puissance dans le secteur.

Les femmes ont participé activement à cette réunion et quatre d'entre elles ont présenté des exposés pendant l'atelier.

L'Algérie, l'Égypte, le Maroc et la Tunisie sont les principaux acteurs du secteur dans la région MENA, ce qui s'explique par la croissance rapide du marché de l'automobile au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, l'augmentation du revenu disponible, l'urbanisation, mes mesures d'incitation à l'investissement, le faible coût de la main-d’œuvre et la constance des investissements dans les infrastructures.

La Tunisie compte 84 entreprises employant plus de 60.000 personnes dans l'industrie, avec un chiffre d'affaires de 2 milliards de dollars. Au Maroc, près de 200 entreprises emploient 85.000 travailleurs pour une production annuelle de 167.000 véhicules. L'Égypte produit chaque année 100.000 véhicules et compte 26 usines de montage en plus des 338 usines sous-traitantes qui emploient plus de 70.000 personnes. L'Algérie attire plus de constructeurs et de fournisseurs alors que Renault projette de tripler sa production d'ici 2019 en la portant à 75.000 véhicules. De même, Daimler se propose d'augmenter sa production dans ce pays.

La réunion s'est conclue par un plan d'action destiné à soutenir l'activité sectorielle dans les pays de la région MENA, accroître la constitution de réseaux dans les entreprises ainsi que la coopération entre pays de la MENA et pays où les sociétés transnationales présentes ont leur siège, améliorer l'application des ACM existants en associant plus de syndicats de la région MENA à la coopération syndicale en place, en s'adressant davantage aux travailleurs des fournisseurs, et en accroissant la capacité des syndicats de la région à organiser les travailleurs de la chaîne d'approvisionnement de l'industrie automobile.

Le directeur du département de l'industrie automobile d'IndustriALL, Helmut Lense, a déclaré : 

"L'expansion de l'industrie automobile dans la région MENA est un fait positif pour ce qui est de la création d'emplois, étant donné le chômage élevé des jeunes dans cette région.Quoi qu'il en soit, la nature d'une industrie telle que celle-là, tributaire de chaînes d'approvisionnement mondiales, impose des défis de taille aux travailleurs. Les réseaux qu'IndustriALL a déjà constitués dans le secteur de l'automobile, les ACM et la solidarité des affiliés contribueront à une amélioration des droits des travailleurs dans le secteur automobile de la région MENA."