Jump to main content
IndustriALL logotype

Les syndicats du secteur houiller réclament une Transition juste

15 October, 2018Le réseau des syndicats du secteur houiller d’IndustriALL Global Union s’est réuni à Delhi, en Inde, dans le but d’intensifier ses efforts en vue d’obtenir une « Transition juste » afin de défendre les intérêts des mineurs face aux défis du changement climatique, d’Industrie 4.0 et des conditions de travail dangereuses.

Les affiliés à IndustriALL du secteur houiller d’Afrique du Sud, d’Australie, du Botswana, de Bulgarie, de Géorgie, d’Espagne, d’Inde, d’Indonésie, de Mongolie, de Turquie, d’Ukraine et du Vietnam, ont participé à la réunion qui s’est tenue les 11 et 12 octobre 2018. 

Les syndicats ont eu des discussions franches sur les implications du Rapport spécial alarmant du Groupe intergouvernemental d’experts sur le changement climatique (GIEC) appelant à limiter le réchauffement climatique à 1,5 ºC, ainsi que sur les stratégies syndicales à adopter  en vue de la 24e Réunion de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP24-CCNUCC) qui se tiendra dans la ville polonaise de Katowice. 

Les participants ont exprimé leur déception devant l’échec des gouvernements et des employeurs à élaborer des programmes sociaux visant à protéger les intérêts des travailleurs du secteur houiller dans le cadre des mesures d’adaptation et d’atténuation du changement climatique.

Michael Vassiliadis, président du syndicat des travailleurs allemands des secteurs minier, chimique et énergétique (IG BCE), a toutefois indiqué:

« Bien que nous ayons de nombreuses réserves de charbon en Allemagne, il a été décidé d’arrêter l’extraction minière industrielle cette année. IG BCE a toujours considéré que cette décision politique était mauvaise, néanmoins nous l’appuyions tout en nous portant garant qu’aucun travailleur du secteur houiller ne resterait au fond d’un puit, sans emploi. IG BCE et le public allemand veulent mettre en œuvre les provisions de l’accord de Paris et s’intéressent aux résultats de la prochaine COP24. Ce débat concerne directement les emplois et les moyens d’existence de nos membres et de leurs familles. Il porte aussi sur la fourniture d’électricité à la population et à l’industrie à des prix abordables ».

Les syndicats ont souligné qu’une Transition juste, qui vise à garantir des programmes de protection sociale forts et des politiques industrielles durables, est la solution pour préserver les emplois des travailleurs du charbon dans le cadre des mesures visant à atteindre les objectifs fixés en matière de réduction des émissions de CO2. Les participants ont indiqué que les gouvernements et les employeurs doivent investir et affecter les ressources appropriées à la recherche et au développement des technologies propres dans le secteur houiller. 

Glen Mpufane, Directeur d’IndustriALL pour le secteur minier, a indiqué: « les efforts d’adaptation et d’atténuation du changement climatique doivent être justes et tenir compte des capacités et des vulnérabilités des pays ayant différents niveaux de développement économique ».

Les syndicats ont souligné la nécessité d’évaluer la transformation technologique déjà en cours dans l’industrie charbonnière pour mieux protéger les intérêts des travailleurs.

Les dirigeants syndicaux ont évoqué des conditions déplorables de santé et de sécurité et des décès dans l’industrie. Parce que de nombreux employeurs et gouvernements restent indifférents et font preuve de négligence par rapport à la santé et à la sécurité, les travailleurs continuent d’affronter des conditions de travail dangereuses dans les mines de charbon à travers le monde. 

Soulignant la campagne mondiale d’IndustriALL pour la sécurité dans l’industrie houillère au Pakistan, les participants à la réunion ont publié une déclaration en solidarité avec le combat mené par les syndicats au Pakistan. Ils ont également appelé à intensifier la campagne visant à ce que davantage de pays ratifient la Convention de l’OIT n° 176. 

S’adressant aux participants, le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL, Kemal Özkan, a déclaré: « L’industrie houillère est confrontée à une transformation massive aux prises avec des problèmes sociaux, économiques et politiques majeurs. Un réseau des syndicats du secteur houiller solide est nécessaire pour influencer les décisions de principe, renforcer la solidarité internationale pour défendre les droits des travailleurs de cette industrie et assurer une Transition juste ».

Les syndicats ont également fait part de leur mécontentement quant à la privatisation des mines de charbon du secteur public en Inde et dans d’autres parties du monde. Presque tous les cas de privatisation dans le monde ont accru de manière exponentielle le travail précaire et l’indifférence criminelle vis-à-vis de la santé et de la sécurité au travail dans les mines de charbon, qui ont occasionné des accidents, y compris mortels.