Jump to main content
IndustriALL logotype

Les syndicats français se mobilisent contre la privatisation

Read this article in:

10 September, 2019Les affiliés français d’IndustriALL du secteur de l’énergie appellent à une grève nationale ce 19 septembre, en réaction aux plans du gouvernement visant à restructurer et privatiser partiellement le géant de l’énergie Électricité de France (EDF).

Le gouvernement français propose de diviser EDF, en très grande partie propriété de l’État, en deux entités, l’une d’entre elles étant ouverte aux investisseurs privés sous l’égide de ce qu’il est convenu d’appeler le projet Hercule.

Les syndicats du secteur de l’énergie se sont rassemblés pour protester contre le démantèlement d’EDF, dans une atmosphère d’urgence, et appellent le gouvernement à se focaliser sur ce qui est dans l’intérêt public plutôt que celui d’une poignée de privilégiés.

S’opposant à ces menées, les affiliés d’IndustriALL FNME-CGT, CFE-CFDT, CFE-CGC Énergie ainsi que FO Énergie et Mines ont annoncé une grève nationale pour le 19 septembre.

“Nous appelons le gouvernement à doter EDF des moyens nécessaires pour investir dans la transition énergétique et le service au public ainsi qu’à renoncer à la privatisation” ont déclaré les syndicats dans un communiqué.

IndustriALL Global Union a signé un accord mondial d’employeur responsable avec EDF en mai de l’année dernière.

L’énergie est un bien public et un secteur stratégique, il ne peut y avoir d’économie forte et durable sans indépendance énergétique et développement de l’infrastructure.

“L’accès à l’énergie, la sécurité de l’approvisionnement et des prix de l’énergie favorables contribuent directement à la croissance industrielle et à la création d’emplois durables. À l’heure des grands défis énergétiques, le monde doit se dresser pour assurer l’indépendance de son approvisionnement et une transition juste vers une économie à faibles émissions de carbone.

“Nous soutenons les syndicats français et tous les travailleurs et travailleuses d’EDF pour appeler la direction à suspendre le projet Hercule et à établir un dialogue social de qualité qui rencontre les préoccupations des travailleurs et travailleuses d’EDF partout dans le monde,” a déclaré Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint d’IndustriALL.