• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Photo : Mireya Cuéllar, La Jornada México

Les syndicats mexicains continuent à se battre contre la montée des prix des produits pétroliers

23.01.2017

Les affiliés d’IndustriALL au Mexique protestent contre la montée des prix des produits pétroliers, annoncée le 1er janvier. Des actions ont débuté dès le jour suivant partout dans le pays et les syndicats ont annoncé qu’ils poursuivraient sur leur lancée jusqu’à ce que le gouvernement fasse marche arrière.

Depuis début janvier, les syndicats, les étudiants ainsi que les organisations et coopératives agricoles ont organisé un peu partout des manifestations contre la décision du gouvernement d’augmenter le prix des produits pétroliers de 20% dans six des trente-et-un États qui composent le pays.

Les manifestants ont bloqué des routes, mis le feu à des stations d’essence, organisé des marches et occupé des locaux d’entreprise. De nouvelles actions sont prévues et un appel à la démission du Président Peña Nieto a été lancé.

Des syndicats démocratiques, dont les affiliés d’IndustriALL Global Union, le Syndicat national des travailleurs du pneumatique (SNTGTM), le Syndicat des travailleurs de l’électricité (SME) et le Syndicat des mines “Los Mineros” (SNTMMSRM) ont pris part aux manifestations.

Les syndicats appellent les travailleurs et le grand public à manifester le 26 janvier à Mexico :

Nous devons former un mouvement national de masse pour renverser cette politique et nous allons commencer par une journée d’action.

Le gouvernement prétend que les augmentations sont dues à la montée des prix au plan mondial et ne sont pas une hausse de la fiscalité. Cette mesure fait partie de la réforme du secteur de l’énergie du gouvernement, qui a introduit la libéralisation des prix et mis fin au monopole de la compagnie pétrolière étatique PEMEX sur les stations services en 2017.

Les compagnies peuvent maintenant fixer leurs propres prix, mais le gouvernement va appliquer le nouveau système de tarification graduellement. On va connaître tous les mois de nouvelles augmentations de tarif jusqu’à ce que tous les subsides aient disparu d’ici à la fin 2017.

La population et les travailleurs du Mexique ne reconnaissent plus le gouvernement d’Enrique Peña Nieto et sont descendus dans les rues pour le vaincre. IndustriALL est totalement sur la même ligne que nos collègues mexicains dans ce combat et appelle tous les syndicalistes mexicains à montrer leur solidarité.

Indique Fernando Lopes, directeur chez IndustriALL.