Jump to main content
IndustriALL logotype

Les syndicats préparent une campagne pour le maintien des usines Ford en Russie

21 March, 2019Des délégués syndicaux de Ford et leurs collègues au plan national et international ont consacré deux journées à débattre des possibles façons de sauver les emplois de la coentreprise Ford Sollers en Russie ainsi que de ce que sera leur réponse à la fermeture potentielle d’autres usines Ford, après que l’entreprise a annoncé une réévaluation de sa stratégie dans le pays.

La réunion des 15 et 16 mars à Saint-Pétersbourg s’est tenue à l’initiative de l’affilié d’IndustriALL Global Union, l’Association syndicale interrégionale ITUWA et de l’Organisation syndicale des travailleurs de Ford, qui représentent ensemble les intérêts des travailleurs et travailleuses de l’usine Ford Sollers de Vsevolojsk, en Russie.

Le Directeur d’IndustriALL pour l’automobile, Georg Leutert, le Secrétaire du Conseil d’entreprise européen de Ford, Hans Lawitzke, et le président de la Confédération du travail de Russie KTR, Boris Kravchenko, étaient également présents à la réunion.

Les résultats de l’évaluation entamée par Ford au début de 2019 doivent être révélés dans le courant du deuxième trimestre de l’année, mais les travailleurs et travailleuses sont déjà inquiets de leur avenir au sein de la marque. Ford a annoncé vouloir supprimer au mois 5.000 emplois en Allemagne, tout en prévoyant de fermer des usines en France ainsi que dans un certain nombre d’autres pays européens, une autre fermeture étant annoncée au Brésil.

Ford Sollers a perdu 23,8 milliards de roubles (369,5 millions de dollars) en 2016 et, bien que la situation se soit améliorée en 2017, l’entreprise a clôturé l’année avec une nouvelle perte de 13,6 milliards de roubles (211 millions de dollars). Les résultats pour 2018 ne sont pas encore disponibles.

Après une analyse circonstanciée de la stratégie de Ford et des tendances de l’industrie automobile au plan mondial ainsi qu’en Russie, les syndicats ont décidé que sauvegarder l’usine de Vsevolojsk devait être leur objectif majeur. Les syndicats vont tenter de se tenir au courant du processus de décision sur la future restructuration de Ford en Russie et de s’y impliquer et vont également chercher du soutien auprès de leurs alliés au plan local et mondial, y compris auprès du gouvernement fédéral. Les syndicats prévoient d’accompagner leurs actions d’une vigoureuse campagne médiatique.

Le Directeur d’IndustriALL pour l’automobile, Georg Leutert, a indiqué :“Il s’agissait là d’une réunion productive et nous avons maintenant des orientations claires pour le travail à venir. Pour nous, la pierre angulaire est l’implication des syndicats à tous les niveaux de discussion sur l’avenir des travailleurs et travailleuses de Ford en Russie. Et nous leur apporterons notre entière solidarité pour les soutenir dans ce processus.”