• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Plateformes de Shell Bravo et Alpha dans le gisement de Brent. Photo: Arne List/Wikimedia Commons

Plateformes de Shell Bravo et Alpha dans le gisement de Brent. Photo: Arne List/Wikimedia Commons

Plateformes de Shell Bravo et Alpha dans le gisement de Brent. Photo: Arne List/Wikimedia Commons

Les travailleurs britanniques du pétrole et du gaz mèneront leur première grève en mer du Nord en l’espace d’une génération

21.07.2016

Près de 400 membres des affiliés d’IndustriALL Global Union, les syndicats Unite et RMT présents au sein de la compagnie multinationale de services pétroliers et gaziers Wood Group mèneront une action syndicale le 26 juillet dans le cadre du conflit qui les oppose sur les questions de la baisse de 30 pour cent des salaires et des modifications des prestations.

Les travailleurs employés par Wood Group travaillent sur huit plateformes pétrolières et gazières de Shell situées dans le gisement de Brent, au large des îles Shetland, dans la mer du Nord. Ils feront grève le 26 juillet, la première grève en mer du Nord en l’espace d’une génération.

L’action comprendra plusieurs phases. La première grève de 24 heures aura lieu le mardi 26 juillet et sera suivie de plusieurs grèves les semaines suivantes.

La grève a été massivement votée à 99,1 et 98,5 pour cent par les membres des syndicats Unite et RMT respectivement, qui se sont fortement mobilisés, démontrant une approbation et un soutien retentissants de l’action. 

En raison de changements survenus récemment, les travailleurs sont passés d’un cycle de travail de deux à trois semaines, les obligeant à travailler des semaines supplémentaires en mer pour le même salaire. Les employés de Wood Group bénéficiaient des mêmes conditions que les employés de Shell avant qu’elles ne soient dégradées.

Jake Molloy, organisateur régional de RMT, a déclaré: « Nous avons de longue date de bonnes relations de travail en mer du Nord. Notre dernier conflit remonte à 27 ans et certains travailleurs, alors impliqués, le sont à nouveau. Les travailleurs sont clairement furieux parce qu’il semblerait que tous les progrès que nous avons réalisés aient été réduits à néant.

« Il est temps que le secteur britannique du pétrole et du gaz se conforme avec les pays scandinaves et réduise les heures de travail pour des raisons de santé et de sécurité ».

La planification de la grève fait suite à l’échec des négociations avec le conciliateur ACAS, après que Wood Group ait manifesté peu d’empressement à régler le conflit.

John Boland, secrétaire régional du syndicat Unite, a indiqué: « La décision de faire grève n’a pas été prise à la légère par nos membres, qui ont été poussés à bout par un employeur non disposé à reconsidérer ses propositions de réduction drastique des salaires et des prestations.

« Ces membres occupent un des emplois les plus difficiles au monde où ils travaillent dans des conditions qui comptent parmi les plus dangereuses. Ils méritent mieux que la fausse assertion de Wood Group selon laquelle les réductions de salaire ne seront pas importantes ».

La grève concernera toutes les installations de Shell implantées dans le gisement de Brent. Unite et RMT coordonneront l’action pour une efficacité maximum. Le Offshore Coordinating Group (groupe de coordination du travail en mer), constitué de l’ensemble des syndicats du secteur, dont GMB, BALPA et Nautilus International, s’emploie à soutenir l’action et à assurer la coordination.

Les syndicats demeurent déterminés à parvenir à un règlement négocié du conflit et laisseront la possibilité à Wood Group d’engager de véritables négociations.

Jyrki Raina, Secrétaire général d’IndustriALL, a envoyé une lettre aux affiliés, indiquant que:

« IndustriALL Global Union déplore dans les termes les plus vifs la proposition de Wood Group d’imposer à une main-d’œuvre travailleuse et hautement qualifiée d’importantes réductions de salaire et des prestations.

« Nous demandons à Wood Group d’abandonner son attitude intransigeante et d’entamer de véritables négociations avec Unite et RMT, pour parvenir à un accord équitable ».

Agissez

Envoyez des messages de soutien aux travailleurs de la mer du Nord qui seront en grève mardi 26 juillet via un courriel de soutien à [email protected] et [email protected].

Nous pouvons également manifester notre soutien et suivre le cours des événements sur la page Facebook de Unite Offshore et sur Twitter @UniteOffshore.

Tous les messages de soutien sont les bienvenus.