• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
"Pas de fusion sans droits de santé et de sécurité des travailleurs!"

"Pas de fusion sans droits de santé et de sécurité des travailleurs!"

Les travailleurs de Holcim et Lafarge se préparent à une mobilisation mondiale

23.04.2015

Les travailleurs et travailleuses de Holcim et Lafarge sur tous les continents se préparent à défendre leurs droits pour que la santé et la sécurité occupent une position déterminante dans le nouveau géant du ciment né de la fusion de Holcim et Lafarge.

De nouvelles actions sont prévues dans les installations de Holcim Lafarge en Amérique du Sud et du Nord, en Asie et en Europe le 28 avril – journée internationale de commémoration des travailleurs morts et blessés.

En janvier 2013, cinq travailleurs de Holcim ont perdu la vie dans un terrible accident survenu à l’usine Ambuja-Holcim en Inde L’accident était dû à la négligence de la direction de l’usine pour assurer le respect des règles de santé et de sécurité. La trémie à cendres volantes située au cinquième étage était surchargée à près du double de sa capacité. D’un poids de 300 tonnes, elle s’effondra et traversa quatre étages. La poussière a rendu l’air irrespirable pendant des heures. Cinq travailleurs ont été retrouvés sous les débris.

Cet horrible accident n’est pas unique. La même année, il y a eu au total 73 travailleurs tués à leur poste de travail chez Holcim et Lafarge. L’intérêt des travailleurs et travailleuses qui travaillent durement pour développer la richesse des entreprises reste ignoré. Le résultat, c’est que les travailleurs et travailleuses en paient un prix très élevé avec leurs vies.

Mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Le chiffre total des morts ne comprend pas tous ceux et celles qui sont décédés à la suite de maladies contractées sur leur lieu de travail par une exposition à des substances dangereuses connues pour causer des maladies respiratoires et le cancer.

Le personnel des deux entreprises a exprimé ses inquiétudes de façon répétée. Lors de la dernière assemblée générale annuelle de Holcim, des représentant(e)s de IndustriALL Global Union, de l’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (IBB), de la Fédération européenne des syndicats de travailleurs du bâtiment et du bois (FETBB) et de leurs affiliés ont présenté aux actionnaires les revendications des travailleurs. Une manifestation syndicale a été organisée devant l’immeuble où les actionnaires se sont réunis et où des tracts comportant les revendications ouvrières leur ont été distribués.

Malheureusement, les deux entreprises ont fait jusqu’à présent la sourde oreille à la situation désespérée des travailleurs et travailleuses, et semblent faire peu de cas de l’avenir incertain des 130.000 membres de leur main-d’œuvre.

Pour modifier la situation et mettre fin à une source de profit impitoyable au détriment de la vie des travailleurs et travailleuses, IndustriALL, IBB, FETBB et leurs affiliés se mobiliseront le 28 avril sous la parole “Pas de fusion sans droits de santé et de sécurité des travailleurs”.

Du matériel de campagne se trouve sur cette page. Des mises à jour seront publiées sur Facebook https://www.facebook.com/UnionsatLafargeHolcim.

Accordez également votre soutien à la campagne des travailleurs et travailleuses de Holcim et Lafarge à http://www.labourstartcampaigns.net/show_campaign.cgi?c=2639