• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Des militants du RMT occupent le siège de Shell à Londres

Des militants du RMT occupent le siège de Shell à Londres

Action des travailleurs de la plateforme Shearwater

Action des travailleurs de la plateforme Shearwater

Manifestation chez Shell à Aberdeen

Manifestation chez Shell à Aberdeen

Manifestation chez Shell à Aberdeen

Manifestation chez Shell à Aberdeen

Des militants du RMT occupent le siège de Shell à Londres Action des travailleurs de la plateforme Shearwater Manifestation chez Shell à Aberdeen Manifestation chez Shell à Aberdeen

Les travailleurs de la Mer du Nord à nouveau en grève avec un soutien qui afflue de partout dans le monde

03.08.2016

Les adhérents de Unite et du RMT travaillant sur sept plateformes Shell de la Mer du Nord seront à nouveau en grève ces 4 et 5 août.

Cette grève de 48 heures affectera les plateformes Alpha, Bravo, Charlie, Nelson, Gannet, Shearwater et Curlew. Elle fait suite à une grève le 26 juillet menée par près de 400 adhérents des affiliés d’IndustriALL Global Union Unite et RMT contre la compagnie multinationale de services pétroliers et gaziers Wood Group, dans le cadre d’un conflit concernant des réductions de rémunérations pouvant aller jusqu’à 30%.

Ces travailleurs sont en sous-traitance chez Wood Group sur sept plateformes gazières et pétrolière de Shell sur le Gisement Brent de la Mer du Nord.

La grève a fait l’objet de déclarations de soutien de la part de syndicalistes partout dans le monde. IndustriALL a envoyé des messages de solidarité et appelé ses affiliés à faire de même. Nombreux sont ceux qui l’ont fait et un soutien a ainsi été enregistré de la part d’affiliés d’IndustriALL parmi lesquels PZZ KADRA de Pologne, POEM de Grèce, ATOMPROFSPILKA d’Ukraine, UA ZENSEN du Japon, IG BCE d’Allemagne, Fellesforbundet et Industri Energi de Norvège ainsi que les Métallos USW des États-Unis et du Canada.

Des messages ont également été reçus de la part d’UNI Global Union, de l’ITF et de leurs affilés, du TUC et du STUC au Royaume-Uni, du NUJ, de l’UCATT, du PCS, de l’EIS et de sections syndicales de tout le Royaume-Uni, de militants anti listes noires et du National Shop Steward Committee.

La grève a été accompagnée de manifestations devant des bâtiments de Wood Group et de Shell, dont une occupation par des militants du RMT du siège de Shell à Canary Wharf, à Londres. Des piquets se tiendront également ce jeudi devant les bureaux de Shell à Londres et Manchester.

Le Responsable régional de Unite, John Boland, a indiqué :

“Les actions fermes tenues cette semaine et le soutien reçu par les travailleurs démontrent clairement la force du sentiment exprimé et la détermination à résister à ces attaques contre les salaires et les prestations.

“Nos effectifs sont clairement d’avis que trop c’est trop.

“Wood Group doit abandonner ses coupes et revenir à la table avec nous s’il veut sincèrement éviter de nouvelles actions syndicales.”

Le Secrétaire général du RMT, Mick Cash a indiqué :

“Nos syndicats saluent le formidable soutien qui a afflué de partout dans le monde. Nous savons aussi pertinemment que le Directeur général de l’entreprise a reçu une augmentation de salaire de 28% qui l’amène à £ 600.000. Il est obscène que pendant que les gros bonnets s’en mettent plein les poches leur main d’œuvre se trouve brinquebalée.

“Ce courageux groupe de travailleurs se positionne contre la cupidité et la sauvagerie qui sont caractéristiques du monde des affaires britannique en 2016.”

Jyrki Raina, Secrétaire général d’IndustriALL, a déclaré :

“Il s’agit de la première grève dans le secteur offshore depuis près de 30 ans, ce qui démontre à quel point les choses sont devenues graves. Nous allons poursuivre le soutien à nos affilés Unite et RMT jusqu’à ce que Wood Group revienne à la table des négociations avec une offre digne de ce nom. Nous appelons nos affiliés à soutenir cette action et à montrer leur solidarité.”

Agissez

Veuillez faire parvenir des messages de soutien aux travailleurs de la Mer du Nord en grève ces jeudi et vendredi 4 et 5 août. Vous pouvez envoyer des courriels à [email protected] et [email protected].

Vous pouvez également montrer votre soutien et suivre l’évolution des choses sur la page Facebook de Unite Offshore et sur Twitter @UniteOffshore.

Tous les messages de soutien sont les bienvenus.