• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Manifestation au Pakistan en faveur de STOP Travail précaire le 7 octobre 2014.

Manifestation au Pakistan en faveur de STOP Travail précaire le 7 octobre 2014.

Les travailleurs de l’industrie des bracelets en verre au Pakistan menacés de mourir de faim

19.11.2015

Plus d’un million de travailleurs et travailleuses employés dans l’industrie des bracelets en verre à Hyderabad, Pakistan, sont menacés de mourir de faim en raison de l’arrêt des fournitures de gaz et d’électricité. Les travailleurs et travailleuses ont demandé au gouvernement de régler ce problème, qui menace leur gagne-pain.

L’industrie des bracelets en verre dépend d’un approvisionnement ininterrompu en gaz, mais le ministère du Gaz a restreint la fourniture de gaz d’un jour par semaine. La faible pression du gaz touche également les fours, ce qui provoque l’arrêt du processus de production.
 
Beaucoup de travailleurs et travailleuses sont dans une situation précaire, souvent employés par des sous-traitants. Les salaires sont bas et les conditions de santé et de sécurité sont mauvaises. Certains travaillent 12-14 heures par jour, sans weekends?
 
Pour les travailleurs et travailleuses à domicile, le plus souvent des femmes, les conditions sont encore pires. Les femmes gagnent moins que les hommes et doivent payer elles-mêmes le loyer, l’électricité et le gaz pour leur propre lieu de travail.
 
Une étude conjointe du ministère du Travail et de Nations unies femmes a trouvé que les travailleuses à domicile souffrent souvent de calculs rénaux, de problèmes de la peau et des yeux, d’hépatite A, B, C, et d’asthme. Cela provient de l’emploi de produits chimiques dangereux, de gaz et de fumée, ainsi que d’un manque d’éclairage et de ventilation.

Dans leurs protestations contre les mauvaises conditions de travail et les bas salaires, les travailleurs et travailleuses qui fabriquent des bracelets en verre ont tenu une conférence de presse le 11 novembre où ils ont présenté plusieurs demandes au gouvernement.
 
Il y avait parmi les orateurs Nasir Mansoor, secrétaire général adjoint de IndustriALL Global Union et affilié à la fédération nationale des syndicats, Zahra Khan secrétaire générale de la fédération des travailleuses à domicile (HBWWF), Faisal Qureshi président du syndicat des soudeurs de bracelets en verre de Hyderabad, et Jameela Abdul Latif secrétaire générale du syndicat des travailleuses de bracelets à domicile.

Les travailleuses et travailleurs attendent encore une réponse à leurs revendications, qui incluent:

  • Un approvisionnement ininterrompu de gaz pour sauver le gagne-pain de centaines de milliers de personnes dans l’industrie des bracelets en verre
  • Des salaires minimums dans l’industrie
  • La sécurité sociale et des systèmes de retraite pour tous les travailleurs des usines, des industries, ainsi que des travailleuses à domicile
  • Une politique du gouvernement local pour les travailleuses à domicile sans attendre
  • La fin des contrats de travail de durée déterminée dans l’industrie
  • De véritables inspections du travail
  • Un centre de formation sur la santé et la sécurité à Hyderabad
  • La fin du délestage électrique et du gaz, ainsi que l’inflation des factures d’énergie