Jump to main content
IndustriALL logotype

Les travailleurs dénoncent l’illégalité du lock-out de Kronos au Canada

1 October, 2013320 travailleurs et travailleuses lock-outés depuis juin 2013 à l’usine Kronos Canada Inc. à Varennes, Québec, se sont rassemblés avec leurs familles le 20 septembre 2013 pour dénoncer une fois de plus l’intransigeance de leur employeur.

Le personnel lock-outé est représenté par l’affilié canadien de IndustriALL, la Fédération de l’Industrie Manufacturière de la Confédération des Syndicats Nationaux - FIM-CSN. Malgré l’empressement du syndicat à discuter des questions controversées, l’employeur se maintient  obstinément sur un grand nombre de ses positions initiales, notamment sur un emploi massif de main-d’œuvre en sous-traitance, une suppression de 30 pour cent des emplois, des changements importants dans les horaires de travail, les heures supplémentaires, la restructuration de la main-d’œuvre, la suppression du régime de retraite, la réduction des libertés syndicales.

Brian Kohler, le contact de IndustriALL Global Union pour la région Amérique du Nord, a pris la parole au rassemblement en exprimant son soutien et son admiration pour la lutte courageuse menée par les salariés de Kronos et leurs familles. Le message de soutien de IndustriALL a été notamment apprécié au vu du rythme lent des négociations avec la direction de Kronos, malgré la présence d'un conciliateur depuis le début du lock-out.

"Nous soutenons totalement votre combat”, a déclaré Brian Kohler. “La grande famille de IndustriALL dit ‘non’ aux attaques de Kronos contre les conditions de vie des travailleurs et travailleuses au Québec. Honte à Kronos qui vous rit au nez, qui se moque de vos familles, de votre communauté et de votre histoire. Notre organisation est prête à vous accorder tout le soutien possible dans ce conflit."

En se félicitant du soutien international, Alain Lampron, président de FIM-CSN a déclaré: "la bataille contre le lock-out des travailleurs et travailleuses de Kronos prend aujourd'hui une nouvelle dimension, et notre lutte s'étend au niveau international. Les membres des syndicats d'autres pays comprennent l'importance des questions en jeu et leur impact sur d'autres secteurs, quel que soit l'endroit dans le monde."

Malgré le lock-out, Kronos Canada poursuit sa production par un recours au travail de cadres accompagnés systématiquement par des gardiens de sécurité. Les salariés lock-outés sont tenus de respecter certaines recommandations formelles, notamment une limitation du nombre de rassemblements près de l'usine.

Kronos Canada, Inc. est une filiale de Kronos Worldwide, Inc. qui mène des activités dans la production et la commercialisation des pigments de dioxyde de titane (TiO2) destinés en premier lieu à l'Europe et l'Amérique du Nord.