• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Les violations empirent chez NXP, fournisseur de Apple aux Philippines

28.08.2014

En septembre, Apple va lancer son tant attendu iPhone 6 dont un composant essentiel est fabriqué par NXP Semiconductors. Or, comme Apple, NXP affiche un total mépris pour sa responsabilité sociale et sa responsabilité d'entreprise vis-à-vis de 24 dirigeants syndicaux licenciés aux Philippines.

Tant que dureront les graves violations des droits au travail qui y sont commises, l'iPhone 6 portera une grave tare morale.

Une large coalition d'organisations de campagne appelle NXP à réintégrer les 24 dirigeants syndicaux qui ont été renvoyés illégalement pendant les négociations collectives du 5 mai. Or, bien que l'entreprise ait assuré IndustriALL de son intervention et de la recherche d'une solution, la réalité sur place est que la direction redouble d'efforts pour se débarrasser du syndicat. Les droits des travailleurs sont gravement violés quotidiennement et la direction refuse la mesure essentielle qui consisterait à réintégrer les 24 leaders syndicaux.

L'agression du syndicat MWAP à l'usine NXP de Cabuyo, près de Manille, constitue une violation inqualifiable des normes internationales du travail. Elle foule aussi au pied le code de conduite de NXP, de même que les engagements éthiques d'Apple pour sa chaîne d'approvisionnement.

Apple est un client de première importance pour NXP dont une micropuce devrait permettre au nouvel iPhone 6 d'effectuer des paiements pour des frais de parking ou des achats d'épicerie par exemple. Plus de 150.000 consommateurs et activistes se sont associés à la campagne SumOfUs pour exiger du géant de la technologie qu'il impose à NXP de se conformer à son code de conduite. Bien qu'Apple ait amorcé un dialogue avec IndustriALL, les 24 dirigeants syndicaux licenciés illégalement n'ont pas été réintégrés.

Les dernières intimidations en date commises à l'usine de la zone économique spéciale LISP1 ont consisté en des plaintes accusant de comportement désordonné ou de "rôder" d'autres adhérents qui protestent activement contre les licenciements en masse de leurs représentants élus, tandis que des vigiles photographient et filment ces adhérents, y compris pendant leur déjeuner, que des caméras de surveillance sont installées dans toute l'usine et que sont interdits le port de T-shirts et les messages de soutien aux 24 licenciés sur les médias sociaux.

Le Président du MWAP, Reden Alcantara, a déclaré à IndustriALL Global Union :

Nous maintiendrons. Nous poursuivrons la lutte contre cette multinationale géante qui refuse de respecter ses travailleurs. Votre soutien nous stimule et nous compterons encore sur vous pour intensifier notre combat.

Le ministère philippin de l'Emploi et du Travail intervient en tant que médiateur dans les pourparlers et a fait une proposition aux deux camps : une hausse de 5,2 pour cent des salaires, la réintégration de 12 des 24 dirigeants licenciés illégalement et une indemnisation décente pour les 12 autres.

Pour le Secrétaire général d'IndustriALL Global Union, Jyrki Raina :

Le ministère de l'Emploi doit respecter la législation du travail des Philippines et réclamer la réintégration de l'ensemble du comité syndical. Le MWAP, IndustriALL Global Union et leurs sympathisants ne céderont pas et réaffirment leurs revendications à NXP et Apple : #BringBackNXP24 !

LIENS POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS :

La ferme déclaration de solidarité avec le MWAP qu'ont signée 15 affiliés philippins d'IndustriALL.

La lettre de soutien du comité d'entreprise allemand de NXP exhortant le P-DG Rick Clemmer et le Directeur général de NXP Semiconductors Cabuyao Jose Orleans à réintégrer les 24. 

Suivez le #BringBackNXP24 hashtag et la page Facebook pour une information complète.

Voir la campagne en ligne SumOfUs dans laquelle près de 150.000 sympathisants demandent à Apple d'obliger son fournisseur à se comporter correctement.

Une vidéo intitulée Holiday Bust.

Une vidéo intitulée Let Apple know.

Un dossier PowerPoint donnant le détail des profils de chacun des 24 dirigeants licenciés.

Voir la campagne de solidarité de l'AMWU en Australie.

Voir la lettre de l'USAS au P-DG d'Apple Tim Cook.

Voir le soutien aux travailleurs de NXP exprimé par la Commission asiatique des droits de l'homme.