• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Membres du syndicat indépendant et démocratique du Lesotho en train de revendiquer des salaires décents

Membres du syndicat indépendant et démocratique du Lesotho en train de revendiquer des salaires décents

Tendai Makanza, Coordinatrice pour l’Afrique subsaharienne du projet d’IndustriALL de renforcement des syndicats

Tendai Makanza, Coordinatrice pour l’Afrique subsaharienne du projet d’IndustriALL de renforcement des syndicats

Membres du syndicat indépendant et démocratique du Lesotho en train de revendiquer des salaires décents Tendai Makanza, Coordinatrice pour l’Afrique subsaharienne du projet d’IndustriALL de renforcement des syndicats

Lesotho: un syndicat maintient ses revendications salariales

15.08.2017

L’affilié à IndustriALL, le syndicat démocratique et indépendant du Lesotho, n’a pas renoncé à obtenir le paiement de salaires décents. Plus de 100 travailleurs, formés principalement de jeunes travailleuses, les organisateurs et des délégués syndicaux ont participé à la manifestation organisée à Maseru, au Lesotho, le 6 août.

Moleboheng Koqo, employée à l’usine textile Middle Sky, à Maseru, assistait au rassemblement.

« Nous sommes venus parce que nous voulons obtenir des hausses salariales qui améliorent la vie des travailleurs. Dans notre usine, nous revendiquons une hausse de 21 pour cent de nos salaires actuels qui sont de 106 US$. Nous demandons également le paiement de nos heures supplémentaires ».

Les femmes représentent plus de 90 pour cent des travailleurs du secteur du textile, dont les taux de rémunération sont bas, avec des salaires moyens inférieurs à 100 US$ par mois.

Figuraient parmi les revendications du syndicat émises lors de la manifestation, le paiement de salaires décents et à plein traitement des congés maternités, le doublement de la durée des congés maternité des travailleuses du textile de six à 12 semaines comme c’est le cas dans le service public, l’amélioration des conditions de santé et de sécurité, la sécurité de l’emploi, les droits des travailleurs, une meilleure résolution des conflits du travail et la création d’un tribunal des prud’hommes.

Les ministres des mines et de l’énergie ainsi que les petites entreprises, présents à l’événement, ont promis d’examiner les exigences du syndicat. Quelques semaines auparavant, ces mêmes demandes avaient été formulées auprès du Premier ministre du pays, Thomas Thabane.

Le rassemblement a été organisé dans le cadre du projet d’IndustriALL de renforcement des syndicats au Lesotho.

Tendai Makanza, coordinatrice pour l’Afrique subsaharienne du projet d’IndustriALL de renforcement des syndicats, a déclaré:

« Nous espérons que le gouvernement répondra aux revendications salariales à temps parce que les travailleurs sont à bout de patience. Le projet de renforcement des syndicats vise à mobiliser les femmes et à organiser leur autonomisation sur le lieu de travail ainsi qu’à obtenir l’égalité des sexes. Nous travaillons également à réactiver le comité des femmes d’IndustriALL ».