Jump to main content
IndustriALL logotype

L'Inde vit la plus grande grève de son histoire

10 January, 2019150 millions de travailleurs mènent ce qui est considéré comme la plus grande action de grève de l'histoire du pays.

Dix centrales syndicales et plusieurs fédérations indépendantes ont uni leurs forces dans une grève générale historique, les 8 et 9 janvier 2019. Des travailleurs de l'industrie manufacturière, de la mine, de l'énergie, des transports, de la banque, des services publics, de la construction et de nombreux autres secteurs y participent, dont de nombreux affiliés d'IndustriALL Global Union. Pour la première fois, des travailleurs agricoles et des fermiers ont aussi mis l'Inde rurale à l'arrêt dans un mouvement de solidarité.

Les syndicats envoient ainsi un message très fort à l'Alliance démocratique nationale du Premier ministre Narendra Modi à l'approche des élections législatives de mai 2019.

Leur principale revendication est l'ouverture d'une véritable concertation avec les syndicats sur la réforme de la législation du travail, y compris la Loi sur les syndicats de 1926. Les syndicats veulent que le gouvernement ratifie les conventions 87 et 98 de l'OIT et cesse d'amender la législation du travail dans un sens favorable aux employeurs.

Le Secrétaire général d'IndustriALL, Valter Sanches, a envoyé une lettre de soutien dans laquelle il écrit :

"Des millions de travailleurs sont descendus dans la rue en Inde pour attirer l'attention sur la grave détérioration de leurs conditions de travail et pour réclamer l'adoption de mesures d'urgence pour contenir les hausses des prix par une universalisation des systèmes de distribution publics et une interdiction de la spéculation sur le marché des produits de première nécessité, pour réduire le chômage par des mesures concrètes de créations d'emplois et pour faire appliquer strictement les lois fondamentales du travail.

"Nous réitérons notre solidarité et notre soutien à vos revendications."

Les syndicats réclament aussi :

  • Une protection sociale universelle pour tous les travailleurs
  • Un salaire minimum d'au moins 15.000 roupies (213 $) par mois, avec indexation
  • Une pension de retraite d'au moins 3.000 roupies (43 $) par mois pour l'ensemble de la population active
  • La fin des désinvestissements et de la vente d'entreprises du secteur public
  • L'arrêt de la précarisation des emplois permanents
  • L'enregistrement obligatoire des syndicats dans les 45 jours