• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

L’OIT signale une augmentation du chômage dans le monde

24.01.2013

Le nombre de personnes sans emploi dans le monde a augmenté de 4,2 millions en 2012 pour atteindre plus de 197 millions, soit une hausse du taux de chômage de 5,9 pour cent, selon un rapport de l’Organisation internationale du Travail – Tendances mondiales de l’emploi 2013.

Le rapport de l’OIT Tendances mondiales de l’emploi 2013, publié le 21 janvier 2013 indique que:

  • 197 millions de personnes étaient sans emploi en 2012;
  • 39 millions ont été exclues du marché du travail en raison de perspectives d'emploi inaccessibles;
  • 5,3 millions supplémentaires devraient être sans emploi en 2013.

Un quart de l'augmentation du chômage mondial en 2012 se trouve dans les pays développés, alors que les trois quarts sont dans d'autres régions avec des effets marqués en Asie de l'Est, en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne.

Les régions qui ont réussi à empêcher une nouvelle augmentation du chômage ont souvent connu une détérioration de la qualité de l'emploi, en raison de sa vulnérabilité et de l'augmentation du nombre de travailleurs et travailleuses ayant des conditions de vie inférieures ou très proches du seuil de pauvreté.

Les chiffres montrent que 74 millions de jeunes sont sans emploi dans le monde. Quelque 35 pour cent des jeunes se sont trouvés sans emploi pendant des périodes de six mois ou même plus longues dans les pays développés.

L’OIT avertit que le chômage pourrait encore s'accroître en 2013 en raison de perspectives économiques incertaines et d’une réponse politique inadaptée.

En commentant ces chiffres, Guy Ryder, directeur général de l'OIT a déclaré: “La nature mondiale de la crise signifie que les pays ne peuvent pas trouver individuellement une solution à son impact par des mesures prises uniquement au niveau national”. Il a ajouté que “l'incertitude très grande constitue un obstacle aux investissements et à la création d'emplois, et ne se réduira pas tant que les pays adopteront des solutions contradictoires”.

Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale (CSI), a commenté le rapport en ces termes: “Les institutions financières internationales et les gouvernements continuent de poursuivre les mêmes vieilles politiques alors que le nombre de personnes sans emploi continue d’augmenter. Que faut-il donc aux responsables politiques pour qu'ils admettent de voir la vérité derrière les chiffres? Leurs politiques économiques sont en train de sombrer”. 

“Par la création d'emplois, le rétablissement des salaires et l'offre d'une véritable sécurité de l'emploi, la confiance des travailleurs et travailleuses assureront la relance de l'économie mondiale”, a déclaré Burrow.

Le mouvement syndical présente cinq revendications principales pour remettre sur pied l'économie mondiale:

  • 80 millions de nouveaux emplois d'ici 2015
  • un travail décent
  • une réglementation financière
  • une fiscalité juste et progressive
  • une sécurité alimentaire et une action climatique