Jump to main content
IndustriALL logotype

Los Mineros réclame une représentation syndicale chez LafargeHolcim Mexico

3 May, 2019L'affilié mexicain d'IndustriALL, Los Mineros, a déposé une requête officielle de représentation du personnel de l'usine Apasco de LafargeHolcim à Hermosillo, dans l'État de Sonora. Les travailleurs, supposés être représentés par le syndicat CTM à la solde de la direction, affirment que cette organisation ne défend pas leurs droits.

Au total, 12 travailleurs de la cimenterie Apasco de LafargeHolcim ont perdu leur emploi pour avoir exercé leur droit de s'affilier à un syndicat de leur choix en 2017 et, plus récemment, en avril 2019.

Los Mineros demande aux autorités en charge du travail d'autoriser un scrutin à bulletin secret qui permettrait aux travailleurs de voter pour un syndicat de leur choix.

Depuis des années, la CTM est l'unique agent de négociation de l'usine Apasco de LafargeHolcim par le jeu d'un contrat de protection signé avec la direction sans que les travailleurs aient été dûment consultés et qui empêche des syndicats indépendants tels que Los Mineros d'organiser les travailleurs de l'usine et d'exprimer leurs revendications.

Lassés d'une CTM qui ne les défend jamais et négocie toujours derrière leur dos, les travailleurs veulent que ce soit Los Mineros qui les représente plutôt et ils exigent que la direction respecte la convention 98 de l'OIT sur le droit d'organisation et de négociation collective et la convention 87 sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical.

Los Mineros pense que la récente approbation par le Sénat de la réforme du travail contribuera à abroger le contrat de protection qui régit actuellement la cimenterie Apasco. Elle sera aussi un test de la volonté de LafargeHolcim de commencer à respecter les droits des travailleurs :

"L'amendement à la législation fédérale du travail contient des clauses majeures sur le droit des travailleurs d'élire démocratiquement leurs dirigeants syndicaux. Le gouvernement jette les bases qui garantiront la démocratie syndicale et la liberté d'association. Nous exprimons notre soutien et notre totale solidarité avec tous les travailleurs de Holcim Apasco,"

a déclaré le porte-parole de Los Mineros, Luis Valdez.

Le Secrétaire général d'IndustriALL, Valter Sanches, s'est exprimé en ces termes :

"Nous réclamons le respect, ce qui implique de parler aux syndicats qui représentent vraiment les travailleurs et d'abandonner le système des contrats de protection pour instaurer des relations du travail équitables et satisfaisantes.

"IndustriALL réitère son soutien à Los Mineros en tant que représentant légitime des travailleurs de LafargeHolcim au Mexique. Nous demandons à la direction de LafargeHolcim de respecter les conventions fondamentales de l'OIT, que ce soit en Suisse, au Mexique ou en quelque autre endroit du monde."