• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
La section 42 célèbrera plus tard la syndicalisation de l’ensemble du personnel ouvrier chez Volkswagen à Chattanooga

La section 42 célèbrera plus tard la syndicalisation de l’ensemble du personnel ouvrier chez Volkswagen à Chattanooga

Duo des champions de la syndicalisation: Chris Needham et Tracy Romerojavascript:;

Duo des champions de la syndicalisation: Chris Needham et Tracy Romerojavascript:;

La section 42 célèbrera plus tard la syndicalisation de l’ensemble du personnel ouvrier chez Volkswagen à Chattanooga Duo des champions de la syndicalisation: Chris Needham et Tracy Romerojavascript:;

L’UAW gagne une élection syndicale chez Volkswagen, Tennessee

09.12.2015

Volkswagen à Chattanooga, Tennessee, sera la première usine de construction automobile étrangère dans le sud des États-Unis à avoir un syndicat. La section syndicale 42 de l’UAW affilié à IndustriALL Global Union a gagné, les 3-4 décembre, une élection dans une entreprise au bénéfice de 164 agents qualifiés dans la grande usine.

Les agents qualifiés réparent et entretiennent les équipements d’assemblage et constituent donc une section importante du personnel ouvrier à l’usine. Environ 71 pour cent ont voté en faveur du syndicat.

C’est une étape décisive vers l’établissement d’un véritable syndicat pour la main-d’œuvre totale de 1.450 salariés. Le président de IndustriALL, Bertold Huber, a écrit à la section 42 pour la féliciter: “Votre succès restera comme le symbole du début d’une nouvelle ère dans les relations industrielles”.

Volkswagen a présenté un recours auprès du Bureau national des relations de travail des États-Unis, en soutenant qu’une élection syndicale devait avoir lieu pour l’ensemble du personnel ouvrier de l’usine de Chattanooga. On ne s’attend pas à ce que le recours ait des chances de réussir.

L’UAW avait perdu de très peu une élection concernant tout un lieu de travail en février 2014, lors d’un vote qui n’était ni libre ni équitable en raison d’une lourde ingérence externe. Un sénateur de l’État du Tennessee avait affirmé faussement avant le scrutin que si les travailleurs/euses décidaient par un vote d’adhérer à l’UAW, l’usine n’augmenterait pas sa capacité de production.

L’UAW fera campagne pour syndiquer le personnel d’autres usines de construction automobile étrangères dans les États du sud des États-Unis. Le syndicat se bat actuellement contre de graves infractions aux droits du travail chez Nissan dans le Mississippi, et chez Mercedes en Alabama, pour soutenir les salariés qui veulent et ont besoin d’un syndicat.

Le président de la section 42, Mike Cantrell, a dit après le vote: "Nous avons dit depuis le début au sujet de la section 42 qu’il y avait une multitude de chemins menant à une négociation collective. Et nous pensons que ces chemins nous donneront une voix chez Volkswagen en temps voulu." La section 42 cherchera à amorcer une négociation collective dès que possible dans la nouvelle unité de production.

Le secrétaire général de IndustriALL, Jyrki Raina, s’est engagé à accorder un soutien international à la section 42 jusqu’à obtenir et après l’enregistrement du syndicat à l’usine Volkswagen à Chattanooga:

“Nous sommes fiers du courage de nos camarades de la section 42 et de la grande équipe de syndicalisation de l’UAW à Chattanooga. Nous savons que dans sa majorité, la main-d’œuvre de Chattanooga veut adhérer à l’UAW, mais qu’en raison de l’ingérence de politiciens et d’entreprises opposés aux syndicats, il est nécessaire d’adopter cette approche pas à pas. Cela rendra plus douce la victoire de la syndicalisation quand elle aura lieu.”