Jump to main content
IndustriALL logotype

Marche de soutien d’organisations colombiennes à Sintracarbón

15 octobre, 2020Alors que la grève à la mine du Cerrejón en Colombie approche les 50 jours, des organisations sociales, syndicales et de la société civile ont défilé en solidarité avec les travailleurs et leur syndicat Sintracarbón.

Le 9 octobre, des dizaines de personnes ont défilé pacifiquement dans les rues de Riohacha, capitale de la région de Guajira, pour manifester le soutien de la communauté à la grève de Sintracarbón, affilié d’IndustriALL.

Les travailleurs de la mine du Cerrejón se sont mis en grève lorsque les négociations avec l’employeur ont été rompues après que le syndicat a rejeté une modification du régime de travail en équipe qui ajouterait 72 jours de travail par an sans aucune augmentation de salaire.

“Cette marche a été un moyen pour la communauté et les travailleurs de faire savoir à la direction du Cerrejón et au gouverneur de La Guajira, qui reste silencieux face au conflit, que nous sommes actifs et prêts à négocier.

Nous avons toujours dit que nous voulions le dialogue et que la grève n’était pas une fin en soi. Le syndicat veut parvenir à un accord qui soit bénéfique pour La Guajira et les travailleurs et qui permette à l’entreprise de relancer la production,”

a déclaré le Président de Sintracarbón, Igor Dias.

 

Il y a une semaine, une feuille de route proposée par le Ministère du travail a été lancée. Le syndicat et l’entreprise ont tous deux rencontré individuellement les autorités du travail. La prochaine étape est annoncée comme étant une discussion tripartite, mais Sintrcarbón indique que les détails n’en ont pas encore été communiqués.

“À ce stade, le Cerrejón a refusé de venir à la table des négociations et nous ne savons pas ce que l’employeur pense d’une réunion tripartite. Nous espérons qu’il y a une volonté de trouver un accord, ce dont le pays et surtout la Guajira ont besoin,”

a indiqué Igor Dias.

IndustriALL a contacté les trois sociétés minières plus d’une fois pour leur demander d’assumer la responsabilité de cette crise. IndustriALL a également informé les clients du Cerrejón et les investisseurs institutionnels de la situation.

Le Secrétaire régional d’IndustriALL, Marino Vani, a déclaré :

“Nous appelons l’entreprise, qui gagne de l’argent en exploitant des concessions, à ne pas abuser de son pouvoir économique et à faire sa part chemin pour trouver une solution acceptable et digne par le dialogue. IndustriALL est solidaire de la poursuite du combat.”

Si vous ne l’avez déjà fait, veuillez signer et partager la campagne LabourStart pour afficher votre soutien envrers Sintracarbón.