• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Métallurgistes italiens: « Les morts au travail, ça suffit »

23.01.2018

Les affiliés à IndustriALL, FIOM-CGIL, FIM-CISL et UILM-UIL, ont organisé un rassemblement et une heure de grève dans l’ensemble de la région Lombarde afin d’attirer l’attention du public sur les problèmes posés par un mauvais environnement sanitaire et sécuritaire de travail suite aux quatre décès tragiques survenus récemment au sein des entreprises Lamina spa, située à Rho, Milan, et Elettronica LG, localisée à Rovato, Brescia.

« Basta Morti sul lavoro! » (Les morts au travail, ça suffit !) a été le principal message des syndicats qui tenaient un rassemblement de masse à Milan suite aux accidents industriels mortels évitables survenus récemment en raison des mauvaises conditions de travail.  

Dans un communiqué commun, FIOM-CGIL, FIM-CISL et UILM-UIL ont déclaré:

« Dans ces moments tragiques, nous sommes partagés entre angoisse, consternation et colère. Cela nous renforce à accroître notre lutte contre cette honte ».

« Trop souvent les accidents du travail ne résultent pas de la malchance mais du non-respect des procédures et des règles de sécurité de la part des entreprises. Trop souvent ces drames témoignent de l’insuffisance des systèmes et des mesures de prévention indispensables à la sûreté et à la sécurité des travailleurs. Trop souvent les conditions de travail sont mises au second plan par sous-estimation de la nécessité de prévention.

« Trop souvent non seulement les coûts font obstacles aux formations et aux actions de sensibilisation sur le sujet ainsi qu’à la sécurisation des lieux de travail, mais les personnes et leur avenir ne font l’objet d’aucun investissement ».

Le 17 janvier, trois travailleurs, Marco Santamaria (42 ans), Giuseppe Setzu (48 ans) et Arrigo Barbieri (57 ans) ont été mortellement intoxiqués au gaz (de l’azote) dans un four souterrain de l’aciérie Lamina spa, située à Rho, Milan.

Un autre accident mortel s’est produit à Elettronica LG, à Rovato, Brescia, où un jeune travailleur de 19 ans, Luca Lecci, a été happé dans un tour. Il est décédé le 19 janvier, c’est-à-dire le jour même de l’annonce par les syndicats d’une action contre l’insuffisance des conditions de santé et de sécurité.

Valter Sanches, Secrétaire général d’IndustriALL Global Union, a adressé ses condoléances aux trois affiliés et familles des travailleurs décédés. Sanches a déclaré:

« IndustriALL Global Union appuie sans réserves les actions communes menées par FIOM-CGIL, FIM-CISL et UILM pour attirer l’attention sur le nombre inacceptable d’accidents et de décès au travail évitables dans le secteur sidérurgique, et exiger des employeurs qu’ils respectent les droits fondamentaux des travailleurs, notamment les normes strictes de santé et de sécurité.

« Nous escomptons que les causes profondes de ces accidents feront l’objet d’une enquête approfondie, que les conclusions seront rendues publiques et que les mesures correctives seront adoptées immédiatement ».