• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Mise en place du réseau syndical mondial de Global Finmeccanica

19.04.2016

Réunis ce 19 avril 2016 à Rome, les syndicats représentant les travailleurs de Finmeccanica ont mis en place un nouveau réseau syndical mondial afin de se coordonner et d’établir une puissance au nom des travailleurs.

Cette multinationale d’origine italienne représente 70% du secteur de l’aérospatiale et de la défense en Italie et a également une importante production au Royaume-Uni, aux États-Unis, en France, en Allemagne, en Espagne, en Pologne, en Australie, au Canada et ailleurs encore.

Environ 38% de l’ensemble des 47.000 personnes composant ses effectifs sont syndiqués par des affiliés d’IndustriALL. L’entreprise vient de subir une période de restructuration. À présent, l’entreprise unifiée, établie dans sa forme actuelle depuis le 1er janvier 2016, aura pour contrepartie une main d’œuvre unifiée au plan international.

Le Directeur d’IndustriALL pour le secteur aérospatial, Brian Kohler, a salué l’entrée en lice du nouveau réseau :

“Le Plan d’Action adopté aujourd’hui par ce groupement établit une structure et un programme commun qui vont déterminer le dialogue social avec Finmeccanica par-delà les frontières. D’abord, nous appelons l’entreprise à mettre en place un véritable Conseil d’Entreprise européen, conformément à ses obligations légales, et a également reconnaître notre réseau mondial en prenant en compte nos préoccupations communes.”

Parmi celles-ci, on retrouve :

  • la restructuration
  • l’éducation, la formation et le transfert des connaissances
  • le recrutement de jeunes travailleurs et de femmes
  • la stratégie commerciale, une stratégie industrielle durable
  • le traitement équitable des travailleurs et travailleuses au sein du Groupe Finmeccanica
  • la sous-traitance et les pratiques de dumping social
  • la recherche et le développement
  • l’assurance de la qualité dans le temps
  • le travail précaire

Ce nouveau réseau Finmeccanica rassemble différentes cultures et types de relations que connaissent les syndicats, et il va maintenant examiner de manière critique les engagements de l’entreprise par rapport aux normes du travail.

La question du vieillissement de la main d’œuvre est commune à tous les pays et les syndicats appellent à investir dans la formation et la recherche de nouvelles technologies pour assurer des emplois durables.

Tenue à l’invitation des affiliés italiens FIM-CISL, FIOM-CGIL et UILM-UIL, cette initiative  fait suite à une décision prise par la conférence mondiale des industries aérospatiales d’IndustriALL à Berlin en 2015.

Les industries de l’aérospatiale et de la défense dans leur ensemble sont appelées à croître dans les années à venir et continuent à être d’une grande importance dans l’industrie mondiale, employant directement 8,7 millions de personnes et générant au total 58,1 millions d’emplois.

Au cours de la réunion, dans le contexte du débat sur le commerce avec la Chine, les participants à la réunion ont exprimé leur solidarité et leur soutien par rapport aux métallurgistes européens et britanniques.

Le groupe a également exprimé sa solidarité avec les métallurgistes de la FIM, de la FIOM et de l’UILM qui vont mener une grève nationale ce 20 avril 2016 pour rejeter une proposition indigne émanant de l’association des employeurs italiens dans le cadre des négociations collectives.