• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr

Métallos en grève. Photo : Syndicat des Métallos

Local 6486. Photo: Métallos

Mission accomplie ! Les Métallos canadiens neutralisent l’attaque de Glencore au bout de neuf mois de grève

28.11.2017

371 membres du Syndicat des Métallos USW du Québec, au Canada, ont maintenant obtenu une nouvelle convention pour la raffinerie CEZinc, gérée par Glencore, au bout de neuf mois de grève.

Les travailleurs et travailleuses sont partis en grève à la raffinerie CEZinc de Salaberry-de-Valleyfield, Québec, le 12 février, après que l’entreprise a tenté de diminuer ses coûts en dévalisant leurs plans de pension.

Les membres de la section locale 6486 de l’USW ont voté à 82% en faveur de l’acceptation de la nouvelle convention collective, qui protège leurs droits en matière de pension. Le travail reprendra le 3 décembre.

Luc Julien, au nom des Métallos USW, a déclaré :

“Les membres rentrent la tête haute. Ils se sont battus fièrement, pendant plus de neuf mois, pour préserver les conditions de retraite pour eux-mêmes oui, mais aussi pour les prochaines générations. Le mouvement syndical a le devoir de préserver de bonnes conditions pour les prochaines générations, c’est ce qu’ont fait les grévistes.”

Cette campagne était soutenue par les communautés locales ainsi que par le mouvement syndical international. IndustriALL a agi au plan mondial pour soutenir la grève, lors de l’AG de Glencore en Suisse, en mai, ainsi qu’à l’occasion de la réunion du réseau mondial pour Glencore, en septembre. IndustriALL a également fait directement pression sur la haute direction de Glencore dans toute une série d’occasions. Notre affilié australien, le CFMEU, qui est impliqué dans un âpre conflit avec Glencore à la mine Oaky North, a également tendu une main amicale et solidaire.

Lors de sa réunion à Colombo, au Sri Lanka, le 9 novembre dernier, le Comité exécutif d’IndustriALL a entériné une campagne mondiale à l’intention de Glencore. Celle-ci vise à établir un dialogue au plan mondial avec l’entreprise aux fins d’améliorer les conditions faites partout aux travailleurs et travailleurs et se poursuivra jusqu’à ce qu’elle change d’approche par rapport aux syndicats.

La campagne sera active au plan mondial lors de la Journée internationale des Droits de l’Homme, le 10 décembre, pour souligner les violations de l’entreprise à l’égard des droits des travailleurs de par le monde.

Le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL Kemal Özkan a ajouté :

“Ceci constitue une manière encourageante d’entamer notre campagne contre Glencore. Nous espérons que cela établisse un précédent pour d’autres victoires à venir.

“La solidarité, les sacrifices ainsi que l’engagement des Métallos et des valeureux grévistes ont permis d’engranger cette victoire au bout de neuf mois difficiles. Nous leur rendons hommage et poursuivons leur combat afin que, partout, les travailleurs et travailleuses de Glencore puissent obtenir des conditions décentes.”