• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Manifestation de la Fédération syndicale centrale des mines du Pakistan à Quetta, au Pakistan, le 23 octobre 2017, contre les décès dans les mines

Manifestation de la Fédération syndicale centrale des mines du Pakistan à Quetta, au Pakistan, le 23 octobre 2017, contre les décès dans les mines

Manifestation de la Fédération syndicale centrale des mines du Pakistan à Quetta, au Pakistan, le 23 octobre 2017, contre les décès dans les mines

Manifestation de la Fédération syndicale centrale des mines du Pakistan à Quetta, au Pakistan, le 23 octobre 2017, contre les décès dans les mines

Manifestation de la Fédération syndicale centrale des mines du Pakistan à Quetta, au Pakistan, le 23 octobre 2017, contre les décès dans les mines

Manifestation de la Fédération syndicale centrale des mines du Pakistan à Quetta, au Pakistan, le 23 octobre 2017, contre les décès dans les mines

Manifestation de la Fédération syndicale centrale des mines du Pakistan à Quetta, au Pakistan, le 23 octobre 2017, contre les décès dans les mines

Réunion de l’OIT

Réunion de l’OIT

Mort, destruction et indigence dans les mines de charbon du Pakistan

23.11.2017

IndustriALL Global Union lance une campagne mondiale pour la ratification de la Convention 176 de l’OIT par le Pakistan.

Alors que la mort, la destruction et l’indigence affectent cruellement les mineurs des charbonnages du Pakistan, IndustriALL Global Union lance une campagne pour arrêter le massacre et appelle à la ratification de la Convention 176 de l’OIT sur la Sécurité et la santé dans les mines de la part du gouvernement pakistanais.

Avec des réserves de charbon parmi les plus vastes au monde, l’économie du Pakistan repose sur son “or noir”, avec un lourd tribut humain payé par ceux qui produisent de quoi satisfaire les besoins énergétiques du pays.

Les 21 et 22 novembre, l’Organisation internationale du Travail a réuni une Consultation tripartite nationale sur la Santé et la sécurité professionnelles dans le secteur des mines, une première en son genre au Pakistan. L’assemblée s’est entendue dire combien ce secteur est potentiellement l’un de plus dérégulé du monde. Le morcellement de la propriété est caractéristique du secteur, avec à la fois des intérêts publics et privés, de nombreux individus concernés et des mines détenues illégalement.

Sur fond de la litanie des noms des mineurs décédés rassemblés par IndustriALL, des délégués ont rappelé la manière dont le gouvernement continue à trahir les mineurs par sa pure négligence et la faillite systémique de sa gouvernance. Les conditions de travail dans des charbonnages mal conçus sont déplorables et rendues pires encore par le recours à des procédures d’un autre âge caractérisées par des méthodes d’exploitation manuelles et semi-mécanisées inefficaces qui exposent les mineurs à des risques d’accidents, mortels ou non, ainsi qu’à de graves maladies professionnelles respiratoires.

L’inefficacité et l’échec du gouvernement à mettre en œuvre les législations relatives aux mines au Pakistan sont clairs et ont des conséquences désastreuses. Parmi les préoccupations les plus pressantes et graves, on relève un système d’inspectorat surchargé, alors qu’il est le garant législatif de la vie des mineurs de charbon. Les lois et réglementations sont de la compétence du gouvernement fédéral alors que leur application relève des provinces.

Cette situation expose les mineurs à une application inconséquente et inégale de la loi dans différentes provinces, sans pratiquement aucune suite en cas de violations, sachant que l’inspectorat des mines est dépourvu de moyens. Les rapports rédigés par l’inspectorat des mines sont ignorés, en toute impunité. Il n’existe pas de registre des mineurs qui descendent sous terre et en remontent. Il n’existe pas non plus de banque de données nationale reprenant les mineurs.

Le recours généralisé et non-réglementé à l’externalisation et à la sous-traitance de l’externalisation, les bas salaires, l’absence de santé et sécurité et la maigre indemnisation des familles des mineurs qui décèdent au travail sont des facteurs aggravants derrière ce carnage.

“Le gouvernement doit placer la vie des mineurs au-dessus des profits. Nous appelons le gouvernement à prendre des mesures immédiates pour améliorer la sécurité dans les mines du Pakistan en y faisant appliquer la législation du pays en matière de sécurité et de réglementation,” a déclaré Glen Mpufane, Directeur des mines pour IndustriALL.

Sultan Mohammad Khan, Secrétaire général de la Fédération syndicale centrale des mines du Pakistan, a exhorté le gouvernement du Pakistan à “s’engager de toute urgence à la ratification et la mise en œuvre de la Convention 176 de l’OIT et à interdire ou réglementer le recours généralisé et non-réglementé à l’externalisation et à la sous-traitance”.

La Montagne Noire : mineurs de charbon au Pakistan

Un film sur les conditions qui prévalent dans les charbonnages du Pakistan