• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

IndustriALL est persuadé que des accidents mortels tels que celui du 20 octobre peuvent être évités moyennant une bonne supervision et une collaboration avec des syndicats forts.

"Campagne pour l'assainissement de la démolition des navires - le travail le plus dangereux au monde"

Nouveaux décès de travailleurs de la démolition des navires au Bangladesh

26.10.2015

Le 20 octobre s'est produit un autre accident grave au chantier de démolition navale de Chittagong, tuant cette fois trois travailleurs. IndustriALL Global Union fait campagne pour assainir cette industrie qui est la plus dangereuse au monde.

Cet accident est survenu à la S.R. Corporation, une des plus grandes entreprises de démantèlement de navires au Bangladesh.

Pendant le démantèlement d'un navire, des travailleurs de S.R. Corporation découpaient une bouteille de gaz lorsque celle-ci a explosé.

Les blessés ont été évacués vers l'hôpital le plus proche, mais les médecins n'ont pas pu les sauver tant leurs brûlures étaient graves.

Les trois victimes ont pour nom Rusel, Kairul et Aminul. Tous trois étaient employés comme oxycoupeurs.

Pour le Directeur du secteur de la construction navale et la démolition des navires d'IndustriALL, Kan Matsuzaki :

Le décès d'un travailleur peut être évité, quel qu'il soit. Chaque fois qu'un travailleur d'un chantier de démantèlement perd la vie, ce décès renforce notre détermination à mener campagne pour la ratification de la Convention de Hong-Kong. Lorsque nous aurons atteint notre but, les vies des travailleurs de l'industrie la plus dangereuse au monde vont changer.

La Fédération (BMF) et la Ligue (BML) des travailleurs de la métallurgie du Bangladesh, toutes deux affiliées à IndustriALL, ont questionné l'employeur et les autorités locales pour s'assurer que les familles des victimes soient convenablement indemnisées.

Le mois dernier déjà, le 5 septembre, quatre travailleurs étaient décédés à la suite de l'explosion d'une bouteille de gaz au chantier naval Shital à Chittagong. Ce genre d'accident mortel est la conséquence de l'absence généralisées de procédures adéquates, d'infrastructures inadaptées, d'une formation insuffisante et du non-respect des normes de sécurité.