• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Plus de 220.000 membres de NUMSA en grève dans toute l’Afrique du Sud

Plus de 220.000 membres de NUMSA en grève dans toute l’Afrique du Sud

Numsa déclenche une grève massive en Afrique du Sud

01.07.2014

Plus de 220.000 membres du syndicat national des métallurgistes d’Afrique du Sud (Numsa) se sont mis en grève le 1er juillet 2014 pour une durée indéterminée dans les secteurs du métal et de l’ingénierie.

“Cela n’a pas été une décision facile à prendre, mais au contraire douloureuse,” indique Numsa dans une déclaration du Comité exécutif national lors d’une réunion organisée la semaine dernière. “Nous n’avons jamais eu pour objectif de faire grève; cette grève nous a été imposée. Nous devons nous servir de la grève dans le cadre d’une tactique visant à exercer une pression organisationnelle sur les patrons, pour qu’ils reprennent les négociations et présentent une offre acceptable pour nos membres.”

Numsa est en conflit depuis la fin mai après deux mois de négociations avec les organes patronaux sous l’égide du Conseil de négociation du métal et de l’ingénierie (MEIBC) sans parvenir à un accord. Les travailleurs et travailleuses demandaient à l’origine une hausse de 15 pour cent des salaires, qui fut ensuite réduite à 12 pour cent quand le conflit a été déclaré. Les 220.000 membres en grève de Numsa représentent environ la moitié de toute la main-d’œuvre dans ces secteurs.

Numsa demande également que la convention collective avec le MEIBC s’applique pendant un an et non pour une période de trois ans comme cela a été le cas auparavant. Le syndicat veut que les employeurs acceptent de ne plus s’adresser à des sociétés d’intérim, et retire les clauses de court terme et de licenciement de l’accord principal.