• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Six travailleurs au moins sont morts pour avoir respiré un gaz toxique à la mine Siah Camp de Sorab, dans le district de Kalat, au Pakistan.

Pakistan : 11 travailleurs tués dans une série d'accidents miniers

05.04.2018

L'horrible accident minier qui a coûté la vie à six travailleurs, le 4 avril 2018 dans le district de Kalat, au Baloutchistan, porte à onze au moins le nombre des travailleurs qui ont péri dans plusieurs mines du Pakistan depuis la fin mars.

La crise meurtrière de la sécurité dans les mines continue de faire des victimes parmi les travailleurs au Pakistan. Six auraient été tués dans la nuit du 4 au 5 avril après une explosion survenue dans un charbonnage de Sorab, dans la région de Kalat, qui a libéré un gaz mortel qui les a suffoqués.

Citant l'Inspecteur en chef  du Département des mines du gouvernement provincial du Baloutchistan, un journal révèle que cette mine était exploitée illégalement, sans la licence que délivre obligatoirement le gouvernement.

Le 1er avril, une explosion chez Ali Mines, dans le district de Jhelum, a provoqué un effondrement de voûte qui a piégé six travailleurs sous les débris. D'après notre affilié All Pakistan Federation of United Trade Unions, deux travailleurs ont pu être ramenés à la surface, mais les quatre autres sont morts dans l'accident. Les victimes sont Rehmatullah, Sabir Rehman et deux frères prénommés Naseebzada et Naseebullah, tous originaires du district de Shangla, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa.

La Pakistan Central Mines Labour Federation, affiliée à IndustriALL, indique que le 27 mars 2018, un mineur du nom de Faïz Ullah a été tué pendant qu'un autre, Ubaïd Ullah, a été secouru après avoir été grièvement blessé dans un accident au charbonnage Sharigh Coal Mine.

Glen Mpufane, le Directeur d'IndustriALL en charge des mines, a déclaré :

"Nous sommes choqués de l'apathie et la négligence qui entourent la sécurité du secteur minier au Pakistan. En l'espace de dix jours, les décès de onze mineurs montrent que ni le gouvernement ni les propriétaires des mines ne se soucient vraiment de la sécurité. Pour empêcher la répétition de ces accidents mortels, le Pakistan doit agir promptement pour améliorer la sécurité dans les mines, renforcer les mécanismes de contrôle et châtier les responsables de ces accidents. Le gouvernement devrait aussi collaborer avec les représentants des travailleurs pour améliorer la situation."

Le 15 mars 2018, IndustriALL et ses affiliés pakistanais ont lancé une campagne pour la santé et la sécurité dans les mines du Pakistan et appelé le gouvernement pakistanais à ratifier et appliquer immédiatement la convention 176 de l'OIT sur la sécurité et la santé dans les mines.