• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

IndustriALL réclame plus de sécurité dans les mines du Pakistan après de nouveaux décès dans deux accidents

Pakistan : des accidents dans un charbonnage tuent sept mineurs

29.05.2017

Sept mineurs ont perdu la vie dans deux accidents survenus dans des mines de charbon, le premier dans le bassin houiller de Sor Range, au Baloutchistan, le 24 mai 2017, et le deuxième dans le bassin de Lakhra, dans la province du Sind, le 25 mai 2017.

Les charbonnages pakistanais figurent parmi les lieux de travail les plus dangereux au monde et de fréquents accidents y font de nombreuses victimes. Quatre travailleurs ont été tués dans l'accident survenu le 24 mai à la mine n° 98 du gisement de Sor Range exploité par la société d'État Pakistan Mineral Development Corporation (PMDC).

Au moment de l'accident, une centaine de mineurs étaient au travail. Une partie de la mine s'est effondrée, emprisonnant quatre mineurs sous les décombres. Les victimes s'appellent Abdul Qayyum, Muhammad Irfan, Ali Rehman et Kashmir.

Le lendemain, trois travailleurs ont perdu la vie dans un autre accident survenu dans le bassin charbonnier de Lakhra, dans la province du Sind, exploité par la firme Al-Gharib and Company, un sous-traitant de PMDC. D'après la presse locale, les mineurs décédés sont Madad Ali Baloch, Wahid Baloch et Ali Sher Baloch, originaires de Khanote, dans le district de Jamshoro, et tous membres d'une même famille.

Il semble que la mine de Lakhra ait été fermée plusieurs mois et que des gaz toxiques s'y soient accumulés. Aucun contrôle de sécurité n'a été effectué avant d'autoriser l'accès à la mine. Inconscients du danger imminent, les travailleurs ont pénétré dans les galeries pour reprendre le travail et sont morts asphyxiés.

Glenn Mpufane, le Directeur d'IndustriALL en charge des mines, a déclaré :

"Nous déplorons de voir que des mineurs continuent de perdre la vie au travail au Pakistan. Nous condamnons fermement la négligence et l'inaction des autorités qui ne font rien pour améliorer la sécurité dans le secteur minier. Nous appelons le gouvernement pakistanais à ratifier immédiatement la convention 176 de l'OIT sur la sécurité et la santé dans les mines et à faire appliquer son Recueil de directives pratiques sur la sécurité et la santé dans les mines de charbon souterraines."  

Le Secrétaire général de la Fédération centrale du travail des mines du Pakistan, Sultan Muhammad Khan, a déclaré pour sa part : "Des mesures répressives devraient être prises contre les fonctionnaires et les exploitants privés dont la négligence est à l'origine des accidents. Le gouvernement doit se réveiller et agir sur-le-champ pour améliorer la sécurité des travailleurs dans les mines du Pakistan."