Jump to main content
IndustriALL logotype

Pas de régression vers le passé autoritaire de la Corée!

4 June, 2014IndustriALL et son affilié le syndicat coréen des métallurgistes demandent à la présidente sud-coréenne Park Geun-hye de prendre immédiatement des mesures pour la remise en liberté des travailleurs emprisonnés, la mise en œuvre de mécanismes de surveillance de l’emploi pour que Samsung mette fin à la répression contre ses salariés, et s’assurer que l’entreprise négocie collectivement avec la section du KMWU pour conclure un accord sur un salaire vital et une convention collective.

Rejoignez la campagne de LabourStart et écrivez à la présidente de la Corée du Sud, Park Geun-hye.

IndustriALL Global Union condamne l’acte répréhensible de l’enlèvement du corps de YEOM, Ho-seok, martyr du travail chez Samsung, et la détention de syndicalistes, notamment les arrestations récentes de responsables de la section syndicale de KMWU Samsung Electronics Service les 18 et 19 mai 2014.

Il semble que la présidente sud-coréenne Park Geun-hye et les patrons de Samsung veulent ramener le pays aux jours sombres de son passé autoritaire. La section du syndicat coréen des métallurgistes (KMWU) qui représente 1600 salariés de Samsung Electronics Service est en grève pour obtenir le respect des droits syndicaux et pour une première convention collective.

Le président de la section du KMWU s’est tragiquement immolé le 17 mai pour protester contre la poursuite de la répression de la main-d’œuvre chez Samsung. Trois cents membres des forces de police ont fait irruption durant la veillée mortuaire, arrêté 25 proches du défunt et sont partis en emportant le corps du martyr du travail.

Des renseignements complémentaires sur le conflit chez Samsung se trouvent à http://kmwu.kr/en/159