• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

IndustriALL Executive Committee joins a trade union and civic society rally in Phnom Penh in December 2015.

Trade unionists in Cambodia are calling for amendments to the draft trade union law.

Profonde préoccupation par rapport à la législation syndicale cambodgienne

23.03.2016

IndustriALL Global Union a écrit au Premier Ministre cambodgien pour exprimer sa profonde préoccupation par rapport à un projet de loi syndicale qui est prêt à passer devant le Parlement.

Ce projet de loi est sévèrement critiqué par les syndicalistes, la Confédération syndicale internationale ainsi que par l’Organisation internationale du Travail (OIT) pour être à l’origine de restrictions qui pourraient être utilisées pour étrangler les syndicats du pays.

IndustriALL, qui compte dix syndicats de la confection au Cambodge, indique que ses affiliés sont inquiets face à certaines dispositions de cette législation et veulent qu’elles prennent davantage en compte les travailleurs et travailleuses.

Non seulement cette nouvelle loi oppose de graves restrictions au droit de grève, mais les syndicats en attente de leur enregistrement seraient empêchés d’agir.

Elle signifierait aussi que si des leaders élus agissent dans l’illégalité, l’ensemble de l’organisation syndicale pourrait être dissoute. Elle impose également des exigences déraisonnables en termes d’audits financiers des syndicats, qui pourraient être aisément manipulés pour les harceler et les appauvrir.

De plus, les sanctions maximales contre les employeurs sont si faibles qu’elles en seraient inoffensives (1.250 dollars), alors que pour les syndicats elles pourraient être fatales.

Dans un courrier adressé au Premier Ministre du Cambodge, M. Hun Sen, le Secrétaire général d’IndustriALL, Jyrki Raina, écrit :

“IndustriALL Global Union exhorte le gouvernement cambodgien à consulter de manière significative les syndicats et à s’assurer que toute proposition de loi les touchant soit conforme aux Conventions 87 et 98 de l’OIT avant de la proposer à l’adoption. Toute législation qui ne respecterait pas pleinement ces droits attirerait à coup sûr l’attention et l’opposition tant sur le plan domestique qu’international.”

IndustriALL a tenu sa réunion de Comité exécutif dans la capitale cambodgienne Phnom Penh  en décembre 2015 en solidarité avec ses affiliés du secteur de la confection du pays.