• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Qu’est-ce que le travail précaire ?

03.10.2018

Informel, temporaire, indirect, contrat zéro heure, autant de termes qui décrivent le travail précaire. Ce type d’embauche est utilisé de plus en plus pour remplacer les emplois directs et permanents en permettant aux employeurs de réduire voire d’abandonner leurs responsabilités envers les travailleurs.

Les personnes confrontées au travail précaire n’ont pas la sécurité d’emploi et ont généralement des salaires inférieurs, une protection sociale limitée et peu de prestations liées à l’emploi, voire aucune.

Les travailleurs précaires font face à d’autres difficultés pour exercer leurs droits, en particulier celui de rejoindre un syndicat et de négocier collectivement de meilleurs salaires et conditions de travail. Le taux de blessures est supérieur pour les travailleurs précaires, souvent par l’absence de la formation sur le terrain qui est dispensée aux salariés permanents.

Les personnes occupant des postes précaires ont peu, voire pas du tout, l’occasion de déterminer leur temps de travail et leur salaire, même si elles sont des indépendants ou opèrent en free-lance. Nombre sont ceux et celles qui fonctionnent par renouvellement de contrat, prestant le même travail mois après mois ou année après année. Pour ainsi dire il s’agit de salariés permanents mais qui n’ont pas droit à des congés payés, à des indemnités de maladie ou à une prime de licenciement.

Les travailleurs indirects peuvent se retrouver piégés dans des relations d’emploi triangulaires qui les voient officiellement employés par un sous-traitant ou une agence mais travailler en réalité pour une autre entreprise et où aucune des deux n’assume de responsabilité par rapport aux droits des travailleurs.

Les emplois indépendants bidons, où ces travailleurs ne comptent qu’un seul employeur, sont une autre forme de travail précaire. Ceci est particulièrement le cas dans l’économie des petits boulots, par exemple celle qui concerne les livreurs ou les chauffeurs de taxi qui ne prennent qu’un job à la fois pour une seule entreprise.

Plus d’informations :

Rapport de l’Organisation internationale du Travail sur les formes atypiques d’emploi dans le monde.

Rapport de la Confédération syndicale internationale sur le travail précaire en Asie-Pacifique.

La montée de l’emploi atypique dans une sélection de pays de l’ASEAN - Fondation Friedrich Ebert (FES).